DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : le crowdfunding au secours d'entreprises en détresse

Par euronews
euronews_icons_loading
Covid-19 : le crowdfunding au secours d'entreprises en détresse
Covid-19 : le crowdfunding au secours d'entreprises en détresse   -   Tous droits réservés  CROWDFUNDER.CO.UK
Taille du texte Aa Aa

En Angleterre, alors que les pubs, restaurants et salles de concert sont frappés au portefeuille par les restrictions sanitaires, certains établissements ont recours au financement participatif en ligne.

Le restaurant India Club, situé à Londres, fermé à cause des restrictions sanitaires, n'a pas eu d'autre choix que de lancer un appel à l'aide en ligne. Une campagne a été lancée en janvier. Et les clients ou habitués ont répondu présent avec des dons atteignant les 45 000 livres sterling.

"Nous avons eu des dons allant de 5 à 2 000 livres", raconte Phiroza Marker, directrice de l'India Club. "Nous avons reçu des dons de clients de longue date, jusqu'à des personnes d'Australie qui ne sont jamais venus chez nous".

La plateforme britannique en question, Crowdfunder, affirme que 46 millions de livres sterling ont été collectés sur son site depuis mars dernier, soit une augmentation de 229 % par rapport à l'année précédente.

La plateforme, qui s'adresse aux start-up, commerçants, entreprises sociales et solidaires, clubs de sport ou organismes de charité, encaisse environ 3% des fonds levés, sauf pour les projets de charité. Elle assure que 13 000 projets professionnels ont vu le jour depuis mars 2020, avec l'aide du financement participatif, soit plus de deux fois plus de projets que l'année précédente, sur la même période.

"En temps normal, nous n'aurions jamais vu 266 lieux de musique s'ouvrir en un an grâce à notre plateforme, c'est fou !", souligne Max Upton, directeur de campagne à Crowdfunder.

Les hôtels, les restaurants et les lieux accueillant du public mais considérés comme "non essentiels" ont subi de très importantes pertes de revenus et beaucoup restent encore fermés en raison des mesures de restriction liées au coronavirus.