L'Italie se reconfine, le Portugal rouvre, l'Europe hésite face au virus

L'Italie se reconfine, le Portugal rouvre, l'Europe hésite face au virus
Tous droits réservés AP Photo/Alessandra Tarantino
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une large part de la population italienne est reconfinée depuis lundi. Ecoles, bars, restaurants, commerces non-essentiels doivent fermer. A l'inverse, le Portugal entame la première étape de son plan de déconfinement.

PUBLICITÉ

Le dernier vestige d'un apéritif en extérieur dans les rues désertes de Milan...Comme dans une majeure partie de l'Italie, les habitants de la grande ville du nord se reconfinent à partir de ce lundi.

Les établissement scolaires ferment, les bars et restaurants également, ainsi que la plupart des commerces non-essentiels se trouvant en zone rouge, de la Lombardie, aux Pouilles en passant par la région de Rome.

"C'est étrange, très calme. Milan est différente. Presque comme il y a un an, pas exactement, mais presque", commente un barman.

Pendant ce temps, le Portugal sort d'un confinement strict de deux mois, avec une réouverture progressive du pays au cours des prochaines semaines.

Les écoles primaires et maternelles, les salons de coiffure et les librairies font partie des lieux qui ont rouvert dès ce lundi.

En Allemagne, les vols à destination de Majorque se sont vendus en quelques heures à peine pour la semaine de Pâques. La raison : la suppression par l'Allemagne de l'obligation de quarantaine au retour des îles Baléares.

La mesure doit tout de même rester en vigueur au moins jusqu'à la fin du mois de mars. En attendant, en raison de la demande, Eurowings, la compagnie aérienne à bas prix de Lufthansa, a ajouté 300 vols supplémentaires vers l'île.

"Cela pourrait être dangereux si trop de restaurants, de bars et d'endroits ouvrent pour tout le monde. Peut-être que les gens ne sont pas assez prudents", estime une touriste allemande.

En Espagne toujours, la saison touristique est lancée dans la région de Valence. Les stations de Benidorm et Gandia sont les premières à ouvrir aux visiteurs. Des touristes qui devront obligatoirement être originaires de la région ou détenteurs d'un test PCR négatif.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Espagne : La fin des "visas dorés" pour lutter contre la spéculation

Le parlement espagnol va examiner un projet de loi pour régulariser des sans-papiers

Des milliers d'agriculteurs italiens manifestent pour la protection du Made in Italy