DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le Robinson Crusoé de Budelli doit quitter son île

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
euronews_icons_loading
Le Robinson Crusoé de Budelli doit quitter son île
Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

Le vieil homme et la mer... Vendredi ou la vie sauvage : cette histoire pourrait porter bien des titres célèbres, tant elle rappelle celle d'un Robinson Crusoé. Mauro Morandi est arrivé sur la petite île italienne de Budelli par accident, il y a 32 ans, quand son bateau s'est cassé sur la route du pacifique Sud. Il y a construit sa vie sauvage. Aujourd'hui il a décidé de la quitter, sous la pression des autorités locales.

"Pendant 21 ans j'ai sans cesse combattu ceux qui voulaient me chasser d'ici, explique Mauro Morandi, maintenant je suis vraiment fatigué de tout cela alors je pars. J'espère que Budelli restera telle que je l'ai conservée jusque-là."

Cet ancien professeur d'éducation physique de 82 ans avait choisi une vie d'ermite dans l'un des plus beaux coins de la Sardaigne, dont il a été le gardien pendant trois décennies. Il a été expulsé de sa maison, un ancien abri de la Seconde Guerre mondiale, que les autorités ont l'intention de récupérer pour enlever l'amiante. Mais le vieux loup de mer espère que, une fois la rénovation terminée, il sera autorisé à revenir vivre sous le soleil de Budelli.