DERNIERE MINUTE
euronews_icons_loading
Au moins 62 morts dans les affrontements entre Israël et le Hamas

Les hostilités les plus intenses depuis sept ans, déclenchées lundi, ont fait au moins 62 morts : six en Israël et 56 à Gaza dont 14 enfants.

Les violences font suite aux troubles du weekend sur l'esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'islam et site le plus sacré du judaïsme, dans le secteur palestinien de Jérusalem occupé et annexé par Israël.

Aucune trêve n'est envisageable tant qu'un "calme durable" n'est pas assuré, a prévenu le ministre israélien de la Défense Benny Gantz, alors que des dommages inégalés depuis la dernière guerre de Gaza en 2014 ont été constatés en Israël.

L'inquiétude grandit au sein de la communauté internationale. Le Conseil de sécurité de l'ONU a tenu mercredi une nouvelle réunion d'urgence à huis clos consacrée à cette crise sanglante, sans parvenir comme lundi à s'entendre sur une déclaration en raison d'une opposition persistante des Etats-Unis à l'adoption de tout texte, selon des diplomates.

Les Etats-Unis vont envoyer un émissaire au Proche-Orient pour exhorter Israéliens et Palestiniens à la "désescalade" après la série de raids et d'affrontements de ces derniers jours, a annoncé mercredi le chef de la diplomatie américaine, appelant l'Etat hébreu à "éviter les victimes civiles".