La France et le Rwanda à l'heure de l'apaisement

Paul Kagame et Emmanuel Macron, le 17 mai 2021
Paul Kagame et Emmanuel Macron, le 17 mai 2021 Tous droits réservés Thibault Camus/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Plus de 25 ans après le génocide des Tutsi en 1994, Emmanuel Macron se rend au Rwanda pour normaliser les relations entre Paris et Kigali.

PUBLICITÉ

Plus d'un quart de siècle après le génocide Tutsi, le président français Emmanuel Macron est attendu ce jeudi au Rwanda.

Cette visite officielle, la première d'un chef d'état français dans le pays depuis 2010, est un pas supplémentaire vers la normalisation des relations diplomatiques entre les deux nations.

Après un quart de siècle de tensions liées au génocide Tutsi de 1994, et aux interrogations sur le rôle qu'a pu jouer la France à cette époque, une page est en train de se tourner.

La publication très attendue d'un rapport d'historiens commissionné par Emmanuel Macron a révélé que le gouvernement français de l’époque qui entretenait des liens étroits avec les autorités hutu, a bel et bien "été aveuglé aux préparatifs du génocide".

Cette "responsabilité écrasante", comme l’indique le rapport, a été saluée par le président rwandais Paul Kagame.

Lors de sa récente visite en France, à l'occasion du sommet des chefs d’état africains, le président rwandais n'avait pas manqué de souligner l’impact de ce rapport sur l’ouverture des relations futures entre les deux pays.

Emmanuel Macron prononcera un discours au mémorial du génocide de Kigali où reposent plus de 250 000 victimes des atrocités commises en 1994.

Apres le Rwanda, Emmanuel Macron se rendra vendredi en Afrique du sud.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

France : plusieurs régions touchées par une invasion de chenilles processionnaires

Face aux militants écologistes, le musée Grévin renforce sa sécurité

La France affirme que la Russie a menacé d'abattre des avions français au-dessus de la mer Noire