L'Italie célèbre sa fête nationale, encore une fois gâchée par le Covid-19

L'Italie célèbre sa fête nationale, encore une fois gâchée par le Covid-19
Tous droits réservés Andrew Medichini/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Andrew Medichini/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Il y a 75 ans, le 2 juin 1946, le peuple italien était appelé par référendum à choisir entre démocratie et monarchie héréditaire. La démocratie l'a emporté à plus de 54%.

PUBLICITÉ

L'Italie célèbre sa fête nationale. Il y a 75 ans, le 2 juin 1946, le pays tournait la page du fascisme. Les célébrations pour la deuxième année consécutive ont été revues à la baisse. L'an dernier le président Sergio Mattarella s'était rendu à Codogno, cette ville où le premier malade du covid-19 a été hospitalisé en Europe, ouvrant la voie à une déferlante de cas.

Cette année Sergio Mattarella a dû renoncer au défilé militaire habituel, ou à ouvrir aux visiteurs les jardins du Palazzo Quirinale, siège de la présidence.

Il s'est contenté de déposer une gerbe sur la tombe du soldat inconnu.

Il y a 75 ans, le peuple italien était appelé par référendum à choisir entre démocratie et monarchie héréditaire. La démocratie l'a emporté à plus de 54% face à la monarchie, en place depuis 85 ans.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : inondations en Italie, la Lombardie particulièrement touchée

Mario Draghi, futur Président de la Commisison européenne ?

Des milliers d'agriculteurs italiens manifestent pour la protection du Made in Italy