DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le second Sommet des multinationales de Qingdao attire des dirigeants d’entreprises du monde entier

Par Qingdao
© Qingdao
© Qingdao   -   Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

Tenu au sublime centre de conférence China Railway Qingdao Expo City de Qingdao, en Chine, le Sommet des multinationales a cette année dépassé toutes les attentes, attirant 10 000 participants, à la fois en présentiel et en ligne.

Porté par le succès du sommet inaugural de 2019, l'événement a cette année attiré 390 dirigeants d'entreprises figurant sur la liste du Fortune Global 500, des envoyés diplomatiques issus de 15 pays différents et plus de 500 leaders de l'industrie.

Les présidents, vice-présidents et PDG des multinationales présents au Sommet ont salué la série de réunions, séminaires et conférences, ainsi que les prouesses d’organisation du gouvernement du Shandong, décrivant la province comme « hospitalière », « innovante » et « dynamique ».

« Le nombre et le calibre des entreprises présentes sont vraiment stupéfiants », a déclaré Guido Giacconi, Vice-président de la Chambre de commerce de l'Union européenne en Chine, ajoutant que le Sommet facilitera une meilleure compréhension et une meilleure coopération entre la Chambre européenne et les chefs du gouvernement chinois.

De par sa position de deuxième puissance économique mondiale, son aptitude à tirer parti des opportunités commerciales, son immense marché intérieur et son infrastructure industrielle, la Chine est depuis longtemps un pays attrayant où investir et avec qui collaborer. Ses mesures récentes et décisives pour limiter la propagation de la COVID-19 et stabiliser son économie ont également permis de renforcer la confiance internationale ; une confiance qui se reflète dans le nombre d'entreprises et de représentants présents au Sommet.

De nombreux participants ont également fait l'éloge de la ville organisatrice, Qingdao. Située sur le littoral de la mer Jaune, Qingdao est une destination touristique prisée, réputée pour son industrie cinématographique, son architecture et sa bière Tsingtao, très appréciée.

Dotée d’un port important et de liaisons de transport impressionnantes vers le reste de la Chine et au-delà, Qingdao est depuis longtemps un lieu de rencontre prisé des multinationales. Qingdao abrite notamment 166 entreprises classées au Fortune Global 500, parmi lesquelles Panasonic, Samsung et Airbus.

euronews
© Qingdaoeuronews

Une coopération entre les nations et les entreprises, pour un avenir meilleur

Organisé sur deux jours, l’événement s’est ouvert le 15 juillet, avec pour mission d’identifier des objectifs communs, de cimenter des amitiés et d’établir des collaborations mutuellement avantageuses, mais aussi de créer une plate-forme de dialogue haut de gamme entre les sociétés transnationales et les cercles politiques et universitaires, avec au premier plan, la détermination du Président Xi Jinping à ouvrir la Chine sur le monde.

« Le Sommet transmet un message positif, celui que la Chine est disposée à construire une économie mondiale ouverte avec d'autres pays », a déclaré Tracy Xie, Présidente de la société minière mondiale Vale China, dont le siège se trouve au Brésil.

À travers un large éventail d'activités, d'expositions et de réunions, des sujets clés ont été abordés, parmi lesquels les droits de propriété intellectuelle, le développement du bassin du fleuve Jaune, la coopération transnationale et l'économie verte.

« L'objectif de durabilité ne sera pas atteint par une seule entreprise, une seule ville ou même un seul pays, mais exige que nous travaillions tous ensemble dans un écosystème commun », a déclaré Visal Leng, Président de Johnson Controls Asie-Pacifique. Évoquant les gouvernements de la province du Shandong et de la Chine, il a ajouté : « L'accent mis sur la durabilité et la décarbonation est une excellente nouvelle pour nous. Cette question est au cœur des activités de Johnson Controls. »

Lors du Sommet, l'objectif de la Chine d'atteindre un pic d'émissions d'ici 2030 et de neutraliser les émissions de carbone d'ici 2060 a reçu un soutien généralisé. Parmi toutes les industries représentées à l'événement, l'investissement de la Chine dans le développement vert a suscité un vif intérêt.

Pour y parvenir, une coopération entre les multinationales et les entités financières est indispensable, et le Sommet a offert aux participants de nombreuses opportunités de forger des alliances. Yamato Kenichi, Président de la banque de Tokyo-Mitsubishi UFJ en Chine, a confirmé : « De plus en plus d'entreprises chinoises s'engagent dans la conservation de l'énergie et la réduction des émissions, et notre banque tient à fournir à ces entreprises des services financiers adéquats. »

Les réunions à huis clos, tables rondes et roadshows des villes et entreprises, organisés au cours des deux jours de conférence, ont fourni de multiples occasions de renforcer la coopération et la compréhension. À ces fins, un rapport intitulé « Multinationales en Chine : de nouvelles opportunités résultant d'un nouveau paradigme » a été remis aux participants par l'Académie chinoise du commerce international et de la coopération économique (CAITEC), un think tank du Ministère chinois du Commerce.