DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le lion d'or de la biennale d'architecture de Venise revient aux Emirats arabes unis

euronews_icons_loading
Le lion d'or de la biennale d'architecture de Venise revient aux Emirats arabes unis
Tous droits réservés  Alessandra Tarantino/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par Frédéric Ponsard
Taille du texte Aa Aa

La Biennale d'architecture de Venise 2021 vient de rendre son verdict par la voix de son commissaire, l'architecte libanais Hashim Sarkis en récompensant un projet révolutionnaire et écologique pour la construction.

C'est donc le projet présenté au pavillon des Émirats arabes unis, "Wetland (Terre humide)" qui a remporté le Lion d'or, la récompense suprême, parmi les 60 pays participants.

Les protagonistes de cette Biennale ont tous tenté de répondre à la question "Comment allons-nous vivre ensemble ?"...

"Comment allons-nous vivre ensemble est une question pressante et très importante soulevée par Hashim Sarkis, et nous avons donné une réponse qui mérite le Lion d'or, et je suis très honoré de le recevoir."
Wael Al Awar
lauréat du Lion d'or avec les Émirats arabes unis

Le projet "Wetland", dont les commissaires sont Wael Al Awar et Kenichi Teramoto, présente une structure prototype à grande échelle créée à partir d'un ciment innovant et écologique composé de déchets industriels recyclée, qui pourrait réduire l'impact climatique de l'industrie de la construction.

En plus des pavillons nationaux, des collectifs d'architectes étaient présents à la Biennale, et le cabinet berlinois Raumlaborberlin a remporté le Lion du meilleur participant.

" On n'atteint jamais tous ses rêves, mais nous essayons de montrer avec notre travail qu'avec beaucoup d'efforts et en rassemblant les gens en travaillant collectivement, beaucoup de choses sont possibles. "
Benjamin Foerster-Baldenius
lauréat des Lions d'or avec le groupe Raumlaborberlin

Enfin, une mention a été accordée au pavillon russe avec le projet " Open ! " qui explore comment différents domaines - physique ou numérique - peuvent servir de terrain d'essai pour les institutions en inventant d'autres modèles pour le vivre ensemble.