euronews_icons_loading
Une manifestante sur un barrage près de Zumbahua (Equateur)

Des manifestants ont commencé à bloquer plusieurs routes en Equateur mardi, avant une marche prévue dans l'après-midi à Quito contre la hausse des prix du carburant, dans un pays sous tension et déjà placé sous état d'urgence pour lutter contre le trafic de drogue et la criminalité.

Ces blocages touchent cinq des 24 provinces du pays, dont celle de la capitale, selon le centre opérationnel de secours national.

Dans la région centrale des Andes, un barrage a été dressé à l'entrée de Zumbahua, ville majoritairement indigène située à 165 km de Quito. Les manifestants ont interdit le passage avec des blocs de pierre et incendié des pneus, a constaté l'AFP.

Aucun incident entre manifestants et forces de l'ordre n'a pour l'heure été recensé.