This content is not available in your region

Kim Culmone : "La poupée Barbie fait des progrès pour refléter la diversité"

Access to the comments Discussion
Par Jane Witherspoon
euronews_icons_loading
Kim Culmone
Kim Culmone   -   Tous droits réservés  euronews   -   Credit: Dubai

Alors que Barbie fête ses 62 ans, nous rencontrons la femme d'affaires qui a contribué à créer ce qu'elle présente comme la gamme de poupées la plus diverse au monde et découvrons comment les neuroscientifiques étudient la manière dont les jeux interactifs donnent des moyens d'agir aux fillettes.

Kim Culmone est vice-présidente senior et directrice conception du département Barbie et poupées mannequins chez Mattel. Nous l'avons interviewée alors qu'elle était présente à Duba¨¨i pour recevoir le prix "Icône de la mode"décerné par le Arab Fashion Council (Conseil arabe de la mode).

Jane Witherspoon, euronews :

"Comment expliquer que Barbie soit une telle icône de la mode ?"

Kim Culmone, vice-présidente senior et directrice conception Barbie et poupées mannequins chez Mattel :

"Barbie a toujours été une emblème de la mode et de la culture pop et c'est là, son meilleur rôle. Nous savons que nous sommes en quelque sorte, le reflet de ce qui se passe dans le monde et c'est la clé de l'évolution de Barbie. Son succès est étroitement lié à son environnement et la mode en fait partie."

"Barbie évolue pour être au cœur de ce qui se passe dans le monde"

Jane Witherspoon :

"En plus de la cérémonie de remise des prix, nous avons également eu droit à un défilé de mode Moschino. Barbie a inspiré une collection..."

Kim Culmone :

"C'est une collection incroyable. J'ai eu la chance d'être à Milan avec Jeremy (Scott) et l'équipe la première fois qu'elle a été présentée. Jeremy travaille avec la marque depuis les 50 ans de Barbie et elle a toujours été une source d'inspiration pour lui et c'est aussi quelqu'un que nous apprécions beaucoup."

Jane Witherspoon :

"Je n'arrive pas à croire que Barbie ait 62 ans cette année."

Kim Culmone :

"Elle a fait beaucoup de chemin. La clé de sa longévité, c'est le fait d'évoluer, de changer constamment et de s'assurer d'être au cœur de tout se qui passe dans le monde."

euronews
La collection de Moschino inspirée par Barbieeuronews

"Selon des données neuroscientifiques, jouer à la poupée contribue à développer l'empathie et les aptitudes sociales"

Jane Witherspoon :

"Vous avez mené de nombreuses recherches avec des neuroscientifiques sur la façon dont Barbie peut donner des moyens d'agir aux fillettes qui jouent avec. Pouvez-vous nous en dire plus ?"

Kim Culmone :

"Oui. Des recherches ont été menées à l'Université de Cardiff au Royaume-Uni et on sait depuis toujours que jouer à la poupée aide les enfants à grandir. Mais aujourd'hui, on dispose de données qui montrent que cela contribue à développer l'empathie et les aptitudes sociales quel que soit le sexe de l'enfant et qu'il joue en groupe ou tout seul. Jouer avec des poupées comme Barbie apporte beaucoup aux enfants."

"Nous avons plus de sept types de corps pour Barbie"

Jane Witherspoon :

"On a reproché à Barbie de faire le promotion de caractéristiques corporelles irréalistes auprès des fillettes. En quoi les choses ont-elles changé ces dernières années ?"

Kim Culmone :

"Il est très important pour la marque de refléter le monde que les enfants ont autour d'eux et cela inclut la poupée elle-même. Nous avons donc passé beaucoup de temps à travailler sur l'évolution de Barbie. Elle représente aujourd'hui, la gamme de poupées la plus diverse au monde. Nous avons fait de grands progrès."

Jane Witherspoon :

"Est-ce important quand on crée ces poupées, d'être réaliste par rapport au monde dans lequel nous vivons et à ce qui entoure les enfants ?"

Kim Culmone :

"Oui, être le reflet du monde qui nous entoure, c'est essentiel. C'est très important pour les gens et les enfants de se voir représentés dans les médias et la culture, mais aussi les jouets. Donc aujourd'hui, Barbie est le reflet de toutes les ethnies dans le monde. Nous avons plus de sept types de corps que nous utilisons systématiquement. Elle est en fauteuil roulant, elle est équipée d'une prothèse. Nous avons des poupées atteintes de dépigmentation de la peau. Donc, nous avons dans notre gamme, tellement de poupées différentes actuellement que les enfants peuvent se sentir représentés."

"Barbie représente les femmes dans des domaines où elles sont sous-représentées"

Jane Witherspoon :

"Vous venez de collaborer avec l'Agence spatiale européenne (ESA). Une poupée Barbie à l'effigie de l'astronaute Samantha Cristoforetti a ainsi été crée. Pouvez-vous nous expliquer de quoi il s'agit."

Kim Culmone :

"Oui, absolument. En dehors de son rôle de mannequin, Barbie a eu plus de 200 métiers. Et ce qu'elle fait de plus important, c'est qu'elle représente les femmes dans des domaines où elles sont sous-représentées, surtout dans les filières scientifiques et technologiques. Et c'est important que les enfants voient des femmes réussir dans tous les domaines du monde économique, de l'art et de la culture. Nous sommes donc très fiers du partenariat que nous avons mené et des poupées que nous avons créées."

ESA
Une Barbie à l'effigie de l'astronaute Samantha CristoforettiESA

"Être en phase avec les populations de certaines régions du monde"

Jane Witherspoon :

"Qu'est-ce qui est important selon vous, dans une campagne de marque à l'échelle mondiale ?"

Kim Culmone :

"Nous sommes une marque mondiale, mais il est aussi important de nous adapter aux contextes locaux. C'est la première fois que je viens à Dubaï et je vois tellement d'opportunités au Moyen-Orient pour Barbie. Donc, bien que nous soyons une marque mondiale, il est très important pour nous de développer des produits et des gammes qui soient en phase avec les populations de certaines régions du monde."

Jane Witherspoon :

"Je suppose que partout où vous allez, vous devez vous inspirer un peu des endroits que vous visitez. Que retirez-vous de votre première visite au Moyen-Orient ?"

Kim Culmone :

"On puise de l'inspiration partout où l'on va. Je dirais que ce qui m'a le plus frappée depuis mon arrivée à Dubaï, c'est l'hospitalité. Tout le monde a été tellement aimable et c'est un voyage incroyable pour moi."

"Mon message pour les jeunes femmes ? Foncez !"

Jane Witherspoon :

"Vous avez commencé votre parcours professionnel dans le secteur du textile, puis vous avez rejoint cette grande société américaine. Quel conseil donneriez-vous aux femmes qui veulent faire carrière dans le monde de l'entreprise ?"

Kim Culmone :

"Allez-y ! Foncez ! Comme nous le montre Barbie, notre potentiel est illimité ! Ce que je dirais aux femmes qui sont déjà établies dans leur carrière, c'est d'aider les autres femmes à progresser. J'ai atteint un certain niveau de réussite et il est important pour moi d'inspirer la prochaine génération de dirigeantes."

Réseaux sociaux : "Nous devons être là où se trouvent les consommateurs"

Jane Witherspoon :

"Vous avez évidemment vu votre industrie évoluer ces dernières années et je suppose que l'impact des réseaux sociaux n'a jamais été aussi fort. De quelle manière influencent-ils votre secteur ?"

Kim Culmone :

"Oui, ils ont une forte influence sur notre industrie. Barbie a une visibilité fantastique sur les réseaux sociaux et sur YouTube où nous fournissons du contenu aux enfants. Nous devons être là où se trouvent les consommateurs, enfants et parents."

Mattel
Exemple de contenu proposé par Mattel sur YouTubeMattel

Jane Witherspoon :

"Parlez-moi de la recherche et du développement qui sont nécessaires pour créer un tel produit."

Kim Culmone :

"Nous avons une incroyable équipe dédiée aux consommateurs. Nous ne pourrions pas faire notre travail sans passer du temps avec les enfants et les parents. Mon équipe de conception passe plus de temps que jamais avec les enfants. Actuellement, toutes les deux semaines, nous avons des groupes où des enfants se réunissent et nous donnent leur ressenti sur nos produits, donc ils sont essentiels. Ils ont développé la gamme avec nous."

"Le message que nous transmet Barbie, c'est que l'on peut être ce que l'on veut"

Jane Witherspoon :

"Quel a été le plus grand défi à relever dans votre carrière ?"

Kim Culmone :

"Je dois dire qu'avoir confiance en moi a été probablement le plus grand défi de ma carrière. Travailler dur pour croire en moi et en mes idées, c'est un aspect important d'un point de vue personnel."

Jane Witherspoon :

"C'est intéressant car vous travaillez pour une marque qui veut donner aux fillettes, confiance dans leurs capacités."

Kim Culmone :

"C'est parfois plus facile de le faire pour les autres que pour soi-même. Il faut donc que je prête plus attention au message que me transmet Barbie sur mon potentiel illimité !"

Jane Witherspoon :

"Quelle a été votre campagne publicitaire préférée ?"

Kim Culmone :

"C'est très difficile de répondre. C'est comme si on me demandait quelle est ma poupée préférée... Franchement, ce que j'aime, c'est le message fondamental que nous transmet Barbie : que l'on peut être ce que l'on veut."

Un film dédié à Barbie en 2023

Jane Witherspoon :

"On a parlé des réseaux sociaux, de YouTube et des poupées elles-mêmes. Mais il y a aussi un film qui se prépare."

Kim Culmone :

"Il semble que nous soyons maintenant dans la phase de pré-production. On a l'intention de passer à la production en 2022 et on espère sortir le film en 2023."

Jane Witherspoon :

"Quelles sont les étapes à venir pour Barbie ?"

Kim Culmone :

"Dans l'immédiat, nous allons continuer sur notre lancée. Je suis très fière que nous ayons la gamme de poupées la plus diverse du marché, mais nous poursuivons aussi nos efforts pour étendre la portée de Barbie au-delà du rayon des jouets."