EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ
Niger : décès d'un troisième manifestant après les heurts autour du convoi français
Mis à jour:

Niger : décès d'un troisième manifestant après les heurts autour du convoi français

Un des Nigériens blessés dans les heurts à Téra (ouest du Niger) sur la route du convoi militaire français se rendant à Gao, au Mali, est décédé lundi à Niamey où il était hospitalisé, a indiqué le ministre de l'Intérieur sortant, Alkache Alhada.

Un des Nigériens blessés dans les heurts à Téra (ouest du Niger) sur la route du convoi militaire français se rendant à Gao, au Mali, est décédé lundi à Niamey où il était hospitalisé, a indiqué le ministre de l'Intérieur sortant, Alkache Alhada.

Quatorze blessés avaient été évacués vers les hôpitaux de la capitale où "la situation des treize (autres) est stable", a-t-il assuré.

Un convoi militaire français se rendant à Gao, au Mali, déjà bloqué plusieurs jours par des manifestations au Burkina Faso, avait de nouveau été pris à partie samedi à Téra, dans l'ouest nigérien, déclenchant des heurts.

"Le convoi de la Force française Barkhane sous escorte de la gendarmerie nationale en route pour le Mali, a été bloqué par des manifestants très violents à Téra, région de Tillabéri", avait affirmé le ministère nigérien de l'Intérieur dans un communiqué.

Il ajoutait, sans préciser s'il faisait référence à la gendarmerie ou à la force Barkhane, que "dans sa tentative de se dégager elle a fait usage de la force", faisant deux morts et 18 blessés.. 

Le Niger doit faire face aux attaques régulières et meurtrières de groupes djihadistes liés à Al-Qaïda et l'Etat islamique au Sahel dans l'ouest, et à celles de Boko Haram et de l'Etat islamique en Afrique de l'ouest (Iswap) dans le sud-est.

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Dernières vidéos

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ