This content is not available in your region

Le nouvel album d'Alicia Keys : un retour aux sources de l'artiste

Access to the comments Discussion
Par Natalie Lindo
euronews_icons_loading
Alicia Keys
Alicia Keys   -   Tous droits réservés  euronews   -   Credit: Dubai

C'est "un retour à la maison". Voici comment le reine de la soul - Alicia Keys - décrit son nouvel album, "Keys". Notre journaliste Natalie Lindo s'est entretenue avec la star new-yorkaise, de passage à Dubaï pour la sortie de son nouvel album.

Vingt après ses débuts, elle dit être "revenue à ses racines".

"C'est presque comme si j'avais commencé ici. J'ai fait tout le chemin jusqu'ici, et puis je me retrouve en quelque sorte de retour là" décrit-elle, en réalisant un geste circulaire avec ses mains. Aujourd'hui âgée de 40 ans, celle qui a vendu plus de 90 millions de disques dans le monde, dit avoir gagné en confiance, et cela se ressent dans sa musique :

"C'est une vraie émulation. Il y a une certaine confiance qui est vraiment, vraiment belle. L'écriture des chansons est puissante. Le piano est incroyable" se réjouit-elle.

Si ce nouveau double-album contient en première partie des morceaux classiques, la seconde concentre des sonorités plus urbaines, revisitées et "débloquées" à partir d'originaux, réalisés avec Mike Will.

"Parce que je suis une vraie New-Yorkaise, j'ai pris des sons originaux que j'ai «samplé» pour les transformer en quelque chose de totalement différent. Et maintenant on a deux perspectives. Il y a l'original et la version revisitée".

Deux facettes de l'artiste représentées musicalement dans un disque qui incite à "laisser derrière soi toutes les inhibitions".

"Soyons les plus brillants, soyons les plus magnifiques" glisse-t-elle, dans un souci d'émancipation artistique.

Un album et une tournée

De passage aux Emirats pour la sortie de Keys, l'artiste a donné un concert "immersif" à Dubaï "le jour de la sortie de l'album", diffusé sur internet, à la télévision et en réalité virtuelle pour des millions de personnes.

"Donc nous le lançons ici" souligne-t-elle, dans le cadre des Infinite Nights de l'Expo 2020.

Depuis son premier succès en 2001, Songs In A Minor, l'artiste dit avoir évolué en tous points.

"Je ne savais rien quand j'ai commencé. Je faisais semblant de m'en sortir et je faisais comme si je savais ce que je faisais, mais ce n'était pas le cas. Maintenant, j'ai le sens de ce que je fais. Je sais ce que j'aime, ce que je n'aime pas" confie-t-elle.

Si elle assure ne pas avoir de chanson favorite, "Falling" occupe, parmi ses innombrables succès, une place à part. Elle semble "avoir un nouvelle vie" à chaque fois "que je la chante" dit-elle.

"Elle crée de nouveaux sentiments, ne vieillit pas, comme si tout était neuf à chaque fois" explique-t-elle.

Les morceaux "Wasted Energy", "Underdog" sortent également du lot selon l'artiste, tout comme "I Need You", que "je n'interprète pas souvent" reconnait-t-elle.

Elle repartira à l'assaut de l'Europe en 2022, lors d'une tournée, un exercice qui lui a "désespérément manqué".

Faire une tournée est "quelque chose que l'on peut faire et que l'on ne pourra jamais reproduire, dupliquer" analyse-t-elle, impatiente d'écumer les salles du Vieux continent.

"Non seulement je peux vous amener Alicia(album sorti en 2020), mais je peux aussi vous amener Keys maintenant" lance-t-elle comme un slogan, reprenant le nom de son nouvel album.

Son engagement pour la fin des diktats de la beauté

Pendant la pandémie, Alicia Keys a élargi sa relation avec ses fans en menant des discussions en direct sur les réseaux et Youtube. La série documentaire "Noted" a permis également de lever le voile sur la vie de l'artiste.

"Pendant la crise sanitaire, j'ai décidé qu'il y avait une belle façon d'atteindre les gens, même lorsque l'on n'est pas présent physiquement. J'ai donc voulu commencer à explorer ceci davantage et à m'ouvrir de cette manière, car j'ai gagné en confiance et parce que je comprends qui je suis" souligne-t-elle.

Une approche moins protectrice que par le passé, lorsqu'elle mettait "des barrières, comme un mur" autour d'elle.

"Je ne suis plus aussi inquiète à l'idée de me connecter et de partager, et ce n'est plus une chose aussi effrayante pour moi maintenant. Alors j'adore ça et je me sens si bien".

En 2016, Alicia Keys est devenue adepte du "no make-up", une pratique qui consiste à cesser de porter du maquillage. L'artiste ne souhaitait plus se conformer aux attentes sociétales imposées comme des pré-requis pour ses passages sur scène ou ses apparitions télévisées ou shootings photographiques.

Aujourd'hui, la reine de la soul privilégie le "bien-être" et la liberté, à travers sa marque de cosmétique Keys Soulcare, prônant la nécessité de faire "un voyage personnel", pour ne pas être soumis à la volonté des "médias" ou d'"Instagram".

"Personne ne peut me dire ce que je dois faire. Je peux faire exactement ce qui me fait du bien, et vous le pouvez aussi" plaide-t-elle.