This content is not available in your region

La Commission recommande pour l'Ukraine le statut de candidat à l'Union européenne

Access to the comments Discussion
Par Euronews
La présidente de la Commission européenne, lors d'une conférence de presse sur l'adhésion à l'UE de l'Ukraine, la Géorgie et la Moldavie, le 17 juin 2022
La présidente de la Commission européenne, lors d'une conférence de presse sur l'adhésion à l'UE de l'Ukraine, la Géorgie et la Moldavie, le 17 juin 2022   -   Tous droits réservés  KENZO TRIBOUILLARD/AFP

La Commission européenne a recommandé, ce vendredi, d'accorder à l'Ukraine le statut de candidat à l'Union européenne. 

"La Commission recommande au Conseil, premièrement, de donner à l'Ukraine une perspective européenne et, deuxièmement, de lui accorder le statut de candidat. Ceci, bien entendu, à condition que le pays procède à un certain nombre de réformes importantes", a déclaré la responsable lors d'une conférence de presse.

"Nous savons tous que les Ukrainiens sont prêts à mourir pour défendre leurs aspirations européennes. Nous voulons qu'ils vivent avec nous, pour le rêve européen", a ajouté Ursula von der Leyen.

Cet avis sera discuté lors du sommet européen des 23-24 juin, et les dirigeants des 27 pays de l'UE devront donner leur feu vert à l'unanimité.

Outre l'Ukraine, la présidente de la Commission a abordé les demandes d'adhésion de la Géorgie et de la Moldavie. 

Bruxelles a donc également recommandé d'accorder à la Moldavie le statut de candidat à l'UE. Concernant la Géorgie, la route sera un peu plus longue, puisque si la Présidente de la Commission a reconnu "la perspective européenne", Ursula von der Leyen n'a pas annoncé la recommandation du statut de candidat. 

Jamais un avis n'aura été rendu en si peu de temps sur une demande de candidature, une urgence due à la guerre menée par la Russie depuis plus de trois mois et qui s'inscrit dans le soutien apporté par les Européens à l'Ukraine face à Moscou.

Paris, Berlin et Rome sont toutes pour l'octroi "immédiat" du statut officiel de candidat, avait déclaré jeudi le président français Emmanuel Macron lors d'une visite à Kiev où il était accompagné du chancelier allemand Olaf Scholz et du chef du gouvernement italien Mario Draghi.

L'Ukraine est "prête" à travailler pour devenir "membre de plein droit" de l'Union, leur a assuré le président Volodymyr Zelensky.