This content is not available in your region

Ukraine : les millions de tonnes de céréales encore et toujours bloquées

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Soldat russe devant le port de Marioupol, 12/06/2022
Soldat russe devant le port de Marioupol, 12/06/2022   -   Tous droits réservés  AP/Copyright 2022 The Associated Press.

Les ports ukrainiens étant soumis à un blocus du fait de la guerre, il est impossible de faire sortir du pays les millions de tonnes de céréales stockées.La Hongrie propose son aide pour faciliter les exportations.

Le casse-tête autour des exportations de céréales ukrainiennes se poursuit. Les négociations pour trouver des solutions au blocus des ports notamment celui d’Odessa au bord de la mer noire sont difficiles.

Ce sont plus de 20 millions de tonnes de blé qui sont actuellement bloquées en Ukraine, et pour l’heure la situation semble figée.

"Nous menons des négociations complexes à plusieurs niveaux pour débloquer nos ports, a expliqué le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Mais nous ne voyons pas de réels progrès car aucun outil convaincant n'a encore été trouvé pour se prémunir contre de futures attaques russes."

Plusieurs possibilités sont envisagées pour permettre aux exportations ukrainiennes de reprendre :

  • Corridor maritime
  • options terrestres via la route et le rail

La Hongrie par exemple a proposé son aide, par la voix de son ministre des Affaires étrangères,Peter Szijjarto:

"Nous avons proposé que les exportations de céréales de l'Ukraine destinées soit à l'Afrique du Nord soit au Moyen-Orient puissent passer par la Hongrie et nous pouvons également apporter un support en matière de capacité d'expédition et de logistique."

Malgré les inquiétudes et alors que la Russie intensifie ses bombardements dans certaines zones, les Ukrainiens tentent de retrouver une certaine normalité.
C'est le cas notamment à Kramatorsk, dans le Donbass. 

Difficile cependant d’oublier que la ville de Severodonetsk n’est qu’à cinquante de kilomètres et que là-bas, les combats font rage.