This content is not available in your region

Grâce à la Chine et l'Inde, le pétrole rapporte encore gros à la Russie

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Un puits de forage à Usinsk à 1 500 km de Moscou - Archive du 13/12/2011
Un puits de forage à Usinsk à 1 500 km de Moscou - Archive du 13/12/2011   -   Tous droits réservés  Dmitry Lovetsky/AP2011

Le pétrole russe continue à financer l'invasion de l'Ukraine, mais cette fois l'argent pour l'acheter ne provient plus principalement de l'Occident. C'est désormais l'Asie qui en est devenue l'un des principaux acheteurs. En raison des sanctions imposées après le début de la guerre, la Chine et l'Inde acquièrent à des prix très concurrentiels le pétrole dont les pays occidentaux ne veulent plus.

Même moins cher, le pétrole russe rapporte énormément au Moscou. La Russie a tiré des exportations de pétrole un revenu estimé à 20 milliards de dollars en mai, soit 1,7 milliard de dollars de plus qu'en avril, selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

Les importations chinoises de pétrole russe ont augmenté de 28 % en mai, ce qui a permis à la Russie de dépasser l'Arabie saoudite en tant que premier fournisseur de la Chine. 

Quant à l'Inde, elle aurait jusqu'à présent acheté quelque 60 millions de barils de pétrole russe en 2022, contre 12 millions de barils pour toute l'année 2021.