EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

En Afghanistan, le séisme frappe un pays qui souffre déjà d'une terrible crise alimentaire

Un homme sous le choc devant sa maison dévastée
Un homme sous le choc devant sa maison dévastée Tous droits réservés AP/Associated Press.
Tous droits réservés AP/Associated Press.
Par Laurence Alexandrowicz
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des recherches désespérées pour retrouver des survivants après le séisme qui a frappé l'Afghanistan. Il y a au moins 1000 morts et 1500 blessés, et le bilan devrait s'alourdir, compte tenu des difficultés d'accès pour sauver les victimes piégées. Le bilan est le pire depuis 1998.

PUBLICITÉ

Des recherches désespérées sont organisées  pour retrouver des survivants après le puissant séisme qui a frappé l'Afghanistan tôt ce mercredi matin. Au moins 1 000 morts et de plus de 1 500 blessés, c'est le bilan, qui devrait s'alourdir, du pire séisme depuis deux décennies.

L'épicentre du séisme, d'une magnitude de presque 6, se situe dans la province de Paktika, dans l'est du pays, une région reculée et montagneuse proche du Pakistan où les habitations sont fragiles. 2000 ce seraient effondrées.

Une catastrophe alors que le pays est déjà dans une situation dramatique.

"La toile de fond ici en Afghanistan est que nous souffrons de la pire sécheresse depuis 37 ans, explique Sam Mort, chef de la communication, du plaidoyer et de l'engagement civique pour l'UNICEF Afghanistan. Il y a de la malnutrition, il y a une propagation de maladies évitables telles que la diarrhée et la rougeole. Ces communautés sont donc affaiblies par des mois et des années de difficultés. Ca arrive exactement au mauvais moment".

Cette tragédie est un test décisif pour les talibans, car de nombreuses organisations internationales ont quitté le pays lorsqu'ils sont revenus au pouvoir il y a 10 mois. De nombreux gouvernements hésitent à traiter directement avec eux, ce qui pourrait retarder le déploiement de l'aide internationale d'urgence.

 Dans un geste inhabituel, le chef suprême des Talibans a fait appel à la communauté internationale et aux organisations humanitaires pour aider le peuple afghan.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Lors du débat sur les tremblements de terre : le Parlement du Liechtenstein ébranlé par un séisme

Au moins 68 morts en Afghanistan après des crues soudaines

En Afghanistan, plus d'un million de filles n'ont pas accès à l'éducation au début de l'année scolaire