Depuis Lisbonne, la First Lady ukrainienne appelle les Russes à bouder la télévision russe

Olena Zelenska rencontre le Premier ministre portugais Antonio Costa
Olena Zelenska rencontre le Premier ministre portugais Antonio Costa Tous droits réservés Armando Franca/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Par Laurence AlexandrowiczPascale Davies
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En visite au Web Summit à Lisbonne, la première dame ukrainienne a appellé les entreprises à s'investir dans la reconstruction de son pays. Olena Zelenska espère aussi qu'Elon Musk ne va pas stopper le service gratuit Starlink.

PUBLICITÉ

Olena Zelenska a quitté les bombardements de Kiev, et les abris où elle descend régulièrement avec ses deux enfants, pour se rendre au Web Summit de Lisbonne. La Première dame ukrainienne y a multiplié les appels aux entreprises pour aider à la reconstruction de son pays. Nous lui avons demandé ce qu'elle voulait dire aux nombreux téléspectateurs russes d'euronews :

"Je peux dire honnêtement qu'il est très difficile pour nous de parler avec les Russes, a répondu la première dame ukrainienne. En un mot : regardez euronews, ne regardez pas les chaînes russes Russia Today, ne regardez pas First Channel, ne regardez pas la chaîne Russia, et c'est déjà le premier pas vers la guérison".

 Olena Zelenska a rencontré le Premier ministre portugais Antonio Costa. Au coeur des préoccupations de l'épouse du président ukrainien, un tweet controversé d'Elon Musk,  dans lequel il a proposé la paix en échange de territoires annexés. Elle a dit espérer qu'il s'agissait d'une "erreur fortuite" et a ajouté que le peuple ukrainien "admire" l'aide qu'il a apportée à l'effort de guerre de son pays en mettant à sa disposition le service de haut débit par satellite Starlink. Un service gratuit qu'Elon Musk a remis en question récemment, suscitant l'angoisse en Ukraine.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : le bilan des frappes russes de samedi sur Odessa monte à onze morts

Guerre Russie-Ukraine : Volodymyr Zelensky recherche le soutien de l'Arabie saoudite

No Comment : quatre dirigeants occidentaux se sont rendus en Ukraine