Ukraine : la sanglante bataille de Soledar, enjeu majeur pour le Kremlin

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Le soldat ukrainien Volodymyr Kerbut enterré à Boutcha, en Ukraine, jeudi 12 janvier 2023.
Le soldat ukrainien Volodymyr Kerbut enterré à Boutcha, en Ukraine, jeudi 12 janvier 2023.   -   Tous droits réservés  Fotograma AP

Tombé au combat à Soledar, enterré à Boutcha. Le soldat ukrainien Volodymyr Kerbut avait 46 ans lorsqu’il est décédé la semaine dernière dans l’une des batailles les plus sanglantes depuis le début de la guerre. Après avoir servi dans la police durant 25 ans, il avait décidé de s’engager volontairement dans l’armée au moment de l’invasion russe. Ses proches lui ont rendu un dernier hommage.

Soledar, proche de Bakhmout, dans la région de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, est devenu un enjeu majeur pour le Kremlin qui voit son armée s’enliser en Ukraine et qui espère renouer avec la victoire après avoir essuyé des revers spectaculaires.

Sur des images satellites publiées par la société Maxar, les dégâts sont bien visibles dans les deux villes voisines pilonnées sans relâche par les forces russes.

Ce mercredi, Vladimir Poutine a annoncé que le chef d’état-major de l’armée russe Valéri Guerassimov reprenait les opérations militaires en Ukraine, trois mois seulement après la nomination de Sergueï Sourovikine à ce poste.

Les experts convergent à voir dans cette décision le signe d'une accélération de l'opération russe. Une offensive est évoquée depuis plusieurs mois et l'hypothèse d'une nouvelle mobilisation n'est pas exclue, après une première en septembre de quelque 300 000 hommes.

Et bien des analystes voient dans ce nouveau volte-face le signe d'intrigues de palais. "La bataille de la communication autour de Soledar montre que chacun, l'armée comme Wagner, tente de tirer la couverture à lui et de s'attribuer les mérites", estime Tatiana Kastouéva-Jean, spécialiste des élites russes.

"Il y a tout dans cette histoire : luttes intestines, luttes de pouvoir, jalousie", tranche Dara Massicot, expert de la Rand Corporation à Washington. 

De son côté, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a promis ce jeudi de fournir toute l’aide nécessaire aux soldats qui résistent aux assauts russes à Soldear et à Bakhmout.