EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Les cimetières débordés d'Antakya

Un cimetière créé dans l'urgence après le tremblement de terre à Antakya, Turquie, 14.02.2023
Un cimetière créé dans l'urgence après le tremblement de terre à Antakya, Turquie, 14.02.2023 Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Anelise Borges
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Dans la ville du sud-est de la Turquie frappée par le séisme, il n'y a pas assez de place dans les cimetières. Les autorités ouvrent d'autres sites.

PUBLICITÉ

À Antakya (en Français Antioche), dans le sud-est de la Turquie, il ne reste plus de tombes pour pouvoir enterrer les morts du tremblement de terre. Les nouveaux sites créés par les autorités pour accueillir ces défunt ressemblent à une fosse commune à ciel ouvert.

Des sites de ce type se créent dans différents quartiers de la ville. Quand les corps qui arrivent ne sont pas identifiés, on prélève sur eux des échantillons d'ADN pour pouvoir les identifier par la suite et indiquer aux proches où ils sont enterrés.

Le grand défi des autorités est également de protéger les survivants : un médecin du centre d'Antakya explique que le choléra se propage rapidement. Les gens dorment dans leur voiture ou dans des tentes, mais il n'y en a pas assez donc beaucoup passent la nuit à la belle étoile, alors qu'il fait froid.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ankara et Athènes veulent surmonter leurs différends

En Turquie, des élections municipales aux enjeux nationaux

Turquie : au moins vingt-deux migrants sont morts après le naufrage de leur embarcation