Intempéries en Corée du Sud : le bilan s'alourdit à 41 morts

Les scientifiques estiment que le changement climatique augmente l'intensité et la fréquence de ces catastrophes.
Les scientifiques estiment que le changement climatique augmente l'intensité et la fréquence de ces catastrophes. Tous droits réservés Kim Dong-min/Yonhap
Tous droits réservés Kim Dong-min/Yonhap
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

41 personnes ont été tuées par les intempéries, et 9 autres sont toujours portées disparues après les importantes inondations qui ont touché le pays.

PUBLICITÉ

Les secours ont retrouvé tard lundi le corps d'une dernière victime morte après l'inondation d'un tunnel souterrain dans le centre de la Corée du Sud, et mis fin aux recherches, a indiqué le ministère de l'Intérieur.

Quatorze personnes ont perdu la vie dans l'inondation de ce tunnel de 430 mètres de long situé à Cheongju, dans la province du Chungcheong du Nord, a rapporté le ministère. Le drame fait l'objet de plusieurs enquêtes officielles. Les recherches se sont terminées tard lundi.

Le pays traverse actuellement le pic de la saison de moussons, les pluies ayant provoqué d'importants glissements de terrain et inondations. Selon le ministère de l'Intérieur, 41 personnes ont été tuées par les intempéries, et neuf autres sont toujours portées disparues au plan national.

Le tunnel à Cheongju a été inondé samedi matin après une crue soudaine, piégeant 17 véhicules dont un bus, a expliqué la même source.

Il restera fermé pour inspection.

Des pluies diluviennes jusqu'à mercredi

Lundi, le gouvernement sud-coréen et la police ont lancé des enquêtes séparées pour faire la lumière sur ce drame, le président Yoon Suk Yeol dénonçant une mauvaise gestion des zones à risque.

Dix-neuf des morts et huit disparus sur neuf étaient originaires de la province montagneuse du Gyeongsang du Nord. La plupart ont été emportés par des glissements de terrain massifs qui ont enseveli des maisons avec leurs habitants à l'intérieur.

L'Administration météorologique de Corée prévoit encore des pluies diluviennes jusqu'à mercredi, et a appelé la population à "éviter de sortir".

Le pays est régulièrement frappé par des inondations pendant la période de mousson, mais il est paré pour lutter contre les intempéries. Les bilans humains y sont habituellement relativement faibles, par rapport à l'intensité des événements.

Les scientifiques estiment que le changement climatique augmente l'intensité et la fréquence de ces catastrophes.

En 2022, la Corée du Sud a enregistré des pluies et inondations records qui ont fait 11 morts, notamment trois personnes piégées dans un appartement en sous-sol à Séoul. Un type de logement découvert par beaucoup dans le film oscarisé "Parasite", du réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho.

Le gouvernement avait alors indiqué qu'il s'agissait du niveau de précipitations le plus élevé depuis les premières statistiques établies il y a 115 ans, accusant le changement climatique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : inondations record en Inde, des milliers d'évacuations à New Dehli

États-Unis : fortes pluies et inondations dans l’État de New York, l’état d’urgence décrété

Images impressionnantes des inondations en Russie et au Kazakhstan, animaux secourus