Fin de la grève à l'aéroport de Genève

Grève à l'aéroport de Genève, Suisse, samedi 24 décembre 2023.
Grève à l'aéroport de Genève, Suisse, samedi 24 décembre 2023. Tous droits réservés AFP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Des dizaines de salariés de la société émiratie d'assistance en escale Dnata avaient entamé une grève dimanche à l'aéroport de Genève, provoquant des perturbations et des retards.

PUBLICITÉ

Un accord a mis fin dimanche vers midi à une grève de salariés d'un prestataire de service à l'aéroport de Genève qui a perturbé le trafic depuis l'aube, occasionnant retards et annulations de vols, a indiqué le syndicat SSP sur le réseau X.

"Victoire", a indiqué le syndicat après l'annonce d'un accord entre les salariés en grève de Dnata, le prestataire de services émirati et sa direction.

"Ils ont réussi à faire renoncer (la direction, NDLR) à une réduction sur leurs fonds de retraite, à obtenir des augmentations de salaires, des indemnités et des compensations horaires", a ajouté le syndicat sans donner plus de précisions.

Les salariés de Dnata avaient commencé leur mouvement à 04h00 locales (03h00 GMT) et dans la matinée l'aéroport genevois avait expérimenté des perturbations de son trafic.

Six vols au total ont été annulés et d'autres ont été retardés de plus d'une heure, a souligné la direction aéroportuaire dans un communiqué.

Des vols ont été également opérés sans charger ni décharger les valises, a ajouté le communiqué.

Dimanche, les salariés de Dnata (Dubai National Air Travel Agency) devaient s'occuper de 85 des 417 vols prévus à Genève, journée chargée avec 52 000 passagers attendus, avait précisé le porte-parole de l'aéroport genevois Ignace Jeannerat dont les propos étaient rapportés par l'agence ATS-Keystone.

Tôt dimanche matin, quelque 80 salariés de la société émiratie se sont regroupés devant l'aéroport avec des chasubles fluorescentes jaunes en brandissant des pancartes avec des messages comme "Dnata me tue" ou "des salaires précaires signifient des avions cloués au sol".

Dnata emploie à Genève quelque 600 salariés, qui s'occupent de diverses opérations au sol - billetterie, prise en charge des bagages - pour le compte de plusieurs compagnies aériennes, dont British Airways, Air France et KLM.

Selon le syndicat, environ la moitié des employés de Dnata avaient participé à la grève demandant notamment une hausse de 5% des salaires.

Le SSP a quant à lui dénoncé les "pressions" exercées par l'entreprise, affirmant qu'elle avait menacé de licencier les employés qui feraient grève, a rapporté 20minutes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Grève de 24 heures sur le rail allemand

En Italie, les personnels de santé en grève pour 24 heures pour protester contre le budget de Meloni

Tesla a entamé des poursuites contre l’Etat suédois pour une grève