Recep Tayyip Erdoğan Président de la République de Turquie
Recep Tayyip Erdoğan Président de la République de Turquie Tous droits réservés Mindaugas Kulbis/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.

Turquie : le parlement turc a ratifié mardi soir l'adhésion de la Suède à l'OTAN

Par Somaya Aqad, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Après un débat et plus d'un an de tergiversations, les parlementaires turcs ont voté ce mardi soir un projet de loi visant à approuver la candidature de la Suède à l'adhésion à l'OTAN.

PUBLICITÉ

Les législateurs turcs ont approuvé mardi l’adhésion de la Suède à l’OTAN, levant ainsi un obstacle majeur à l’entrée de ce pays auparavant non aligné dans l’alliance militaire.

Les législateurs ont ratifié le protocole d’adhésion de la Suède par 287 voix contre 55, avec quatre abstentions. Il entrera en vigueur après sa publication au Journal officiel, qui devrait être rapide.

La Hongrie devient alors le seul allié de l’OTAN à ne pas avoir ratifié l’adhésion de la Suède.

La Turquie, membre de l’OTAN, retardait depuis plus d’un an l’adhésion de la Suède, accusant le pays d’être trop indulgent envers les groupes qu’Ankara considère comme des menaces pour sa sécurité. Il a demandé des concessions à Stockholm, notamment une position plus dure à l'égard des militants kurdes et des membres d'un réseau qu'Ankara accuse d'être responsable de l'échec du coup d'État de 2016.

Le secrétaire général de l'OTAN a rapidement réagi à l'annonce du vote turc.

"Je salue le vote de la Grande Assemblée nationale de Turquie en faveur de la ratification de l'adhésion de la Suède à l'OTAN., a déclaré Jens Stoltenberg. "Je compte également sur la Hongrie pour achever sa ratification nationale dès que possible. Tous les Alliés de l'OTAN ont convenu à Vilnius d'inviter la Suède à rejoindre notre Alliance, et la Suède a rempli ses engagements. L'adhésion de la Suède rend l'OTAN plus forte et nous rend tous plus sûrs."

La Turquie avait également été irritée par une série de manifestations de partisans du Parti des travailleurs du Kurdistan, un parti interdit en Suède, ainsi que par les protestations contre l’incendie du Coran qui ont secoué les pays musulmans.

Le protocole entrera en vigueur après sa publication au Journal officiel du pays, qui devrait intervenir rapidement.

Le mois dernier, le vice-ministre des affaires étrangères Burak Akcapar avait plaidé en faveur de l'adhésion de la Suède en citant les mesures prises par Stockholm pour répondre aux exigences de la Turquie, notamment la levée des restrictions sur les ventes de l'industrie de la défense et la modification des lois antiterroristes.

La Suède s'est engagée à approfondir la coopération avec la Turquie en matière de lutte contre le terrorisme et à soutenir l'ambition d’Ankara de relancer sa candidature à l'adhésion à l'UE.

Le Premier ministre suédois a rapidement réagi positivement via le réseau social X

Le principal parti d'opposition turc soutient également l'adhésion de la Suède à l'alliance, mais un parti de centre-droit a déclaré qu'il s'y opposerait.

"Les mesures prises par la Suède concernant l'extradition de criminels recherchés ou la lutte contre le terrorisme sont restées limitées et insuffisantes", a déclaré Musavat Dervisoglu, un législateur du Bon parti, au Parlement.

Le président Erdogan a lié la ratification de l'adhésion de la Suède à l'OTAN à l'approbation par le Congrès américain d'une demande turque d'achat de 40 nouveaux avions de chasse F-16 et de kits pour moderniser la flotte existante de la Turquie. Il a également exhorté le Canada et d'autres alliés de l'OTAN à lever les embargos sur les armes à destination de la Turquie.

Koray Aydin, un autre législateur du Bon Parti, a exhorté le Parlement à ne pas ratifier l'adhésion de la Suède tant que les ventes de F-16 et les kits de modernisation n'auront pas été approuvés à Washington, estimant que la Turquie perdrait un important atout de négociation.

La Suède et la Finlande ont abandonné leurs positions traditionnelles de non-alignement militaire pour chercher une protection sous le parapluie de sécurité de l'OTAN, à la suite de l'invasion de l'Ukraine par la Russie en février 2022. La Finlande est devenue en avril le 31e membre de l'OTAN, après que le Parlement turc a ratifié la candidature du pays nordique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également