Le jeune pilote russe qui avait déserté de l'armée a été assassiné en Espagne

Maksim Kuzminov lors d'une conférence de presse en septembre 2023.
Maksim Kuzminov lors d'une conférence de presse en septembre 2023. Tous droits réservés Vladyslav Musiienko/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Par euronews avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le jeune pilote russe qui avait déserté l'été dernier pour dénoncer l'invasion de l'Ukraine a été retrouvé mort en Espagne. Il a été assassiné.

PUBLICITÉ

La police espagnole affirme que le corps d'un homme criblé de balles retrouvé dans un parking souterrain près d'Alicante est bien celui d'un pilote de l'armée russe qui avait déserté en août dernier.

L'homme retrouvé mort ce mardi dans la commune de Villajoyosa, près d'Alicante en Espagne, était bien Maksim Kuzminov. Ce pilote russe de 28 ans s'était fait connaître en août dernier après avoir fui son pays. Il avait alors livré son hélicoptère à l'armée ukrainienne.

En attendant d'ultimes vérifications, des médias ukrainiens ont rapidement évoqué le nom du pilote russe. Le patron des services de renseignements militaires ukrainiens (GUR) a été le premier à faire publiquement le lien dans une interview au Kyiv Post : "Nous pouvons confirmer sa mort", a indiqué Kyrylo Budanov, tandis qu'une autre source du GUR affirmait au site Ukrainska Pravda que Maksim Kuzminov a été abattu par plusieurs tirs près de son domicile. "Il avait décidé d'aller vivre en Espagne plutôt que de rester en Ukraine", a précisé la source.

Considéré comme un traître côté russe, le jeune pilote avait déclaré qu'il avait changé de camp parce qu'il s'opposait à la guerre menée par la Russie contre l'Ukraine. Il a également déclaré que l'Ukraine lui avait promis 500 000 dollars, de nouveaux documents et une protection pour sa famille. 

Dans les colonnes de la _Pravda,_Sergueï Narychkine, directeur du Service russe de renseignement extérieur (SVR), a déclaré que Maksim Kuzminov "était un cadavre moral lorsqu'il avait planifié ses crimes", refusant de commenter davantage son assassinat.

Le jeune pilote avait fait l'objet de menaces de mort dans les médias russes. "Les forces spéciales ont reçu des ordres" et il "ne vivra pas pour assister à son procès", avaient prédit des sources des renseignements russes à la télévision Rossiya 1.

Le services secrets ukrainiens avaient révélé certains détails de l'évasion du pilote qui s'était soldée par la mort de ses camarades de vol. Dans le même temps, sa famille avait été exfiltrée de Russie.

Cette évasion spectaculaire avait ensuite été abondamment relayée par la propagande ukrainienne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : les trains devenus indispensables depuis le début de la guerre

Guerre en Ukraine : Kyiv demande de nouvelles armes et munitions à ses alliés occidentaux

Bataille rangée au Parlement géorgien : un député agressé en pleine séance