EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

La BCE parée à agir pour relancer l'inflation

La BCE parée à agir pour relancer l'inflation
Tous droits réservés 
Par Anne Glémarec avec AFP, REUTERS
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Mario Draghi, son président, laisse entrevoir un ajustement de son programme de rachat de dettes.

PUBLICITÉ

La BCE est prête à agir pour relancer l’inflation en Zone euro. Son président, Mario Draghi, s’y est engagé devant le 25ème Congrès bancaire européen ce vendredi à Francfort.

Les prix ont augmenté de 0,1 % en octobre, loin de l’objectif de 2 % de la Banque centrale européenne. En cause, outre la baisse des prix des matières premières : la stagnation des salaires et la reprise atone.

“ Si nous décidons que la trajectoire actuelle de notre politique n’est pas suffisante pour atteindre notre objectif, nous ferons ce que nous devons pour relancer l’inflation aussi vite que possible. Stabiliser les prix fait partie intégrante de notre mandat,” a déclaré Mario Draghi. “ Nous considérons que notre programme de rachat d’actifs est un instrument puissant et flexible dans la mesure où sa taille, sa composition et sa durée peuvent être ajustées pour parvenir à une politique plus expansionniste,” a-t-il précisé.

Ces propos ouvrent la voie à un ajustement, le 3 décembre prochain, du vaste programme de rachat de dettes lancé en mars par la BCE. Il avait alors été fixé à 1 milliard 140 millions d’euros d’ici à septembre 2016. Ce programme vise à faire baisser les rendements des dettes publiques pour soulager les Etats. Jusqu‘à présent, il a permis de réorienter les capitaux vers les marchés d’actions, sans bénéficier à l‘économie réelle, comme en témoignent les chiffres de la croissance : 1,4 % attendu cette année, 1,7 % l’an prochain.
Une nouvelle baisse du taux de dépôt – actuellement négatif à – 0,2 % – serait aussi envisagée.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Prix de la bière en Europe : combien les supporters paieront-ils pendant l'Euro 2024 ?

Les Etats de l'UE jouent des coudes pour attirer les constructeurs chinois de véhicules électriques

Élections européennes : les défis à venir pour les banques de l'UE