Royaume-Uni : la peur d'un Brexit bride la croissance

Royaume-Uni : la peur d'un Brexit bride la croissance
Par Anne Glémarec avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'investissement des entreprises a reculé de 0,5% au premier trimestre. La croissance a été portée par la consommation des ménages.

PUBLICITÉ

Sa deuxième estimation le confirme : la croissance britannique a ralenti de 0,2 points à 0,4% au premier trimestre par rapport au trimestre précédent.

En cause : une balance commerciale déficitaire et une baisse de 0,5% de l’investissement des entreprises qui inquiète la Banque d’Angleterre. Celle-ci l’attribue à la prudence du monde des affaires à l’approche du référendum sur le maintien ou non du pays dans l’Union européenne.

Il s’agit toutefois du treizième trimestre consécutif de croissance pour l‘économie britannique, soutenue par la consommation des ménages.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Répartition des richesses : où les écarts sont-ils les plus criants en Europe ?

Pourquoi l'inflation est-elle plus faible en Italie que dans le reste de l'Europe ?

Comment les questions économiques européennes ont-elles évolué sous la présidence d'Ursula von der Leyen ?