EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Brexit : Paris et Francfort font les yeux doux aux entreprises de la City

Brexit : Paris et Francfort font les yeux doux aux entreprises de la City
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les places financières européennes multiplient les efforts pour séduire les entreprises de la City de Londres

PUBLICITÉ

De quoi sera fait l’avenir de la City de Londres ? Voilà l’une des questions liées au Brexit. Une fois l’accès au marché unique perdu, le quartier des affaires conservera-t-il son rang de première place financière européenne ?

Dublin, Amsterdam, Paris ou encore Francfort espèrent profiter du Brexit, le maire de Londres Sadiq Khan le sait, mais il se veut optimiste : “ce que nous ne voulons pas, c’est que les entreprises quittent Londres et quittent l’Europe pour aller à New-York, Singapour ou Hong Kong, ou même Séoul. Et donc, j’ai très envie de garder nos entreprises. Londres est ouverte, pas simplement ouverte aux entreprises et aux talents, aux échanges commerciaux, mais aussi ouverte d’esprit, tournée vers l’extérieur.”

Paris tente depuis plusieurs mois déjà de siphonner des emplois londoniens vers son quartier économique de la Défense avec par exemple une campagne de pub diffusée à l’aéroport international d’Heathrow.

“Tired of the Fog ? Try the Frogs !” vpecresse</a> est à Londres pour attirer les déçus du <a href="https://twitter.com/hashtag/Brexit?src=hash">#Brexit</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/ChooseParisRegion?src=hash">#ChooseParisRegion</a> <a href="https://t.co/eZCoPPJxh4">https://t.co/eZCoPPJxh4</a> <a href="https://t.co/MR1FM9ErEa">pic.twitter.com/MR1FM9ErEa</a></p>&mdash; Région Île-de-France (iledefrance) 6 février 2017

Francfort, en Allemagne, n’est pas en reste. Pour plaire, elle met en avant son statut de centre financier de la zone euro, siège des bureaux de la Banque centrale européenne. Elle affirme d’ailleurs être contactée par de plus en plus d’entreprises.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Brexit : Londres active sa sortie de l'Union européenne

Le Brexit sera « incroyablement complexe et désordonné »

Nigel Farage va se "boire une pinte" !