EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Marchés : réaction positive après les élections européennes

Marchés : réaction positive après les élections européennes
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP, Reuters
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Après le scrutin européen de dimanche, l'euro est en légère progression et les principaux indices boursiers ont ouvert dans le vert ce lundi. Les investisseurs, qui s'inquiétaient d'un raz de marée populiste, attendent désormais la composition de la future commission européenne.

PUBLICITÉ

C'est le soulagement sur les marchés au lendemain des résultats des élections européennes. Les principaux indices boursiers ont ouvert dans le vert et l'euro est en légère progression. Désormais, les investisseurs ont les yeux rivés sur la composition de la future Commission européenne, elle est susceptible d'avoir une influence sur la nomination du prochain président de la Banque centrale européenne (BCE). 

Pour Robert Halver, directeur de recherches à Baader Bank, c'est à présent aux partis pro-européens de rassurer les marchés, "Les marchés financiers sont calmes pour l'instant. Les populistes ne sont pas en position de force et les partis pro-européens au parlement, sont même plus puissants qu'avant (...) A présent les politiques doivent prendre en main le destin de l'Europe et montrer à la Chine et aux Etats-Unis que l'Europe peut choisir son propre chemin". 

Sur le moyen terme, les marchés restent prudents notamment, sur la future politique budgétaire des populistes en Italie et la position du successeur de Theresa May, la Première ministre britannique démissionnaire, qui pourrait être en faveur d'un Brexit dur.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les producteurs de champagne vont réduire leur récolte face à la baisse de la demande

L'impact de la panne informatique mondiale de Microsoft sur les entreprises du monde entier

Réchauffement des relations entre Londres et l'UE : quel impact sur les services financiers ?