Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Rami Yasin : "Produire un film, c'est comme avoir un bébé"

Rami Yasin : "Produire un film, c'est comme avoir un bébé"
Tous droits réservés  euronews   -   Credit: Dubai
Par Gorkem Sifael

Réalisateur et fondateur de Breakout Films à Dubaï, Rami Yasin nous raconte son parcours, sa passion pour le cinéma indépendant et sa fierté de voir ses films présentés dans des festivals ou projetés sur grand écran.

Rami Yasin, 52 ans, est réalisateur et fondateur de Breakout Films à Dubaï. Il a été initié à ce secteur par son père qui travaillait pour le cinéma et la télévision. "J'étais un adolescent aux Émirats arabes unis dans les années 80 et regarder des films était ma fenêtre sur le monde," confie Rami Yasin à Euronews.

Rami Yasin a étudié la réalisation à la New York Film Academy et l'écriture de scénarios à la Vancouver Film School, après avoir obtenu une licence en Liberal Arts.

La passion des films indépendants

Quand un ancien collègue a créé une société de production à Dubaï, Rami Yasin est revenu dans l'émirat pour intégrer son entreprise. Après avoir réalisé et produit des publicités télévisées pendant près de dix ans, il a saisi l'opportunité de travailler en tant que directeur de casting et premier assistant réalisateur sur le film "Syriana" avec Matt Damon et George Clooney. "Cela m'a permis de découvrir la manière dont les films de studio sont réalisés, ce qui est incroyable, mais ce n'était pas pour moi, ce n'était pas pour cela que je voulais travailler dans cette industrie," explique-t-il.

Rami Yasin a trouvé sa véritable passion dans le cinéma indépendant qui lui permet de s'impliquer davantage dans la narration et le processus créatif. "Partir d'une page blanche, puis tout d'un coup, construire un monde plein de personnages et d'événements et voir cela se transformer en une histoire complète, en un voyage, c'est comme avoir un bébé," s'enthousiasme-t-il.

Festivals et succès commerciaux

Après avoir produit plusieurs films qui ont été projetés dans quelques-uns des festivals les plus prestigieux comme la Berlinale et le Festival international du Film de Toronto, le premier court métrage que Rami Yasin a écrit et réalisé, "In Overtime" a été présenté en avant-première et en compétition à La Mostra internationale du cinéma de Venise. Il a ensuite remporté la mention du jury au Festival international du film de Dubaï.

En 2020, le premier long métrage qu'il a écrit et réalisé "Bloodline" a été un succès commercial en pleine pandémie de Covid.

"Puis, on m'a offert l'opportunité de rejoindre Image Nation pour travailler sur "Watcher". Il a été sélectionné pour sa première compétition mondiale à Sundance," précise Rami Yasin.

Rami Yasin et Breakout Films continuent de travailler sur différents projets de cinéma et de télévision et collaborent avec des artistes et prestataires de Dubaï comme Filmquip Media, Nested VFX et Pixojam. "Vous passez par beaucoup d'épreuves et de défis en réalisant un film et parfois ce qui vous sauve, ce sont vos collaborateurs qui sont aussi passionnés que vous," conclut-il.