De nouveaux désaccords sur le Brexit

Michel Barnier
Michel Barnier
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le négociateur en chef de l'UE sur le Brexit fait état de nouveaux désaccords sur les conditions de la sortie du Royaume-Uni de l'UE. La question de la période de transition post-Brexit oppose Bruxelles et Londres.

PUBLICITÉ

Les 27 ont fait les point sur les négociations du Brexit ce mardi à Bruxelles. Mais à l'heure de transformer l'accord de décembre en texte juridique, des divergences apparaissent avec le Royaume-Uni, notamment sur la période de transition post-Brexit.

"Il reste d'importantes divergences avec le Royaume-Uni sur ce que nous entendons par 'transition', les conditions et la dimension de cette transition", explique Michel Barnier, négociateur en chef de l'UE sur le Brexit. "Par exemple, sur la durée de cette transition, nous avons proposé logiquement qu'elle se termine le 31 décembre 2020, en même temps que la période pluri-annuelle budgétaire. Le Royaume-Uni souhaite, nous semble-t-il, garder cette durée ouverte".

Le chef de l'opposition travailliste, Jeremy Corbyn, a proposé le maintien du Royaume-Uni dans l'union douanière pour éviter les droits de douane. Une idée saluée par les patrons anglais mais rejetée par la Première ministre Theresa May.

"Nous sommes heureux que le leader de l'opposition fasse des propositions mais en tant que démocrates, nous devons accepter que les propositions de l'opposition ne sont pas décisives, au contraire de celles du gouvernement anglais. Nous avons besoin d'éléments plus concrets", affirme Michael Roth, Secrétaire d'Etat allemand chargé des affaires européennes.

L'Union européenne veut en tout garder le tempo et boucler l'accord sur les conditions de retrait du Royaume-Uni d'ici l'automne 2018.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Exclusif : Michel espère que l'attaque israélienne apparente contre l'Iran mettra fin à l'escalade

Face aux États-Unis et à la Chine, les dirigeants de l'UE appellent à un vaste accord sur la compétitivité

Comment fonctionnera le prochain Parlement européen ?