This content is not available in your region

L'essor des NFT, ces jetons numériques qui transforment et bousculent le marché de l'art

Access to the comments Discussion
Par Evan Bourke  & Euronews
euronews_icons_loading
Sci-tech
Sci-tech   -   Tous droits réservés  euronews   -   Credit: Dubai

Désormais reconnues par certains gouvernements et acceptées par les grandes entreprises au niveau mondial, les cryptomonnaies comme le Bitcoin et l'Ethereum ont favorisé l'essor de nouveaux actifs numériques, au premier rang desquels les NFT.

Les ventes de ces jetons numériques se sont élevées à 12,1 millions d'euros au cours du premier semestre de 2020. Cette nouvelle industrie, combinant les nouvelles technologies et l'art est montée en flèche avec des ventes atteignant 9,4 milliards d'euros à la fin du troisième trimestre de 2021.

Qu'est-ce qu'un NFT ?

L'acronyme NFT qui est devenu populaire à la fois dans le monde de la finance et de l'art signifie non-fungible tokens (jeton non fongible). Un NFT est un identifiant unique qui peut prouver la propriété de biens numériques. Il transforme les œuvres d'art numériques et autres objets de collection en actifs uniques et vérifiables, faciles à échanger sur la blockchain.

Jusqu'à l'arrivée des NFT, l'art numérique n'avait pas la même valeur qu'un chef-d'œuvre de Monet ou de Picasso car facilement duplicable en un simple clic, ce qui ne permettait pas de distinguer une copie d'un original.

L'artiste britannique Sacha Jafri basé à Dubaï explique que les logiciels rendent cela possible en "scannant une œuvre d'art".

"On ne peut pas la truquer. C'est absolument impossible. Si vous scannez deux feuilles de papier vierges, elles sont différentes parce que ce logiciel reconnaîtra la différence entre les deux feuilles" explique-t-il.

Le NFT le plus cher

Les collections d'art limitées, telles que Cryptopunks, Bored Ape Yacht Club et Cool Cats, constituent un phénomène sur le marché des NFT.

Chacune de ces collections est limitée à 10 000 pièces d'art numérique. Chaque jour, des milliers d'œuvres d'art NFT sont vendues. Comme pour les œuvres traditionnelles vendues aux enchères par Christie's ou Sotheby's, plus l'œuvre est rare, plus son prix est élevé.

Le troisième exemplaire restant sur les 10 000 de la collection Cryptopunks a récemment été vendu pour plus de 472 millions d'euros. Cette œuvre d'art pixelisée montre le potentiel des ventes de NFT à l'avenir.

Pourquoi devrais-je investir dans les NFT ?

Pourquoi investir dans quelque chose qui peut être reproduit sur un téléphone portable ou un ordinateur ? Les NFT les plus coûteux ont tendance à être utilisés par leurs propriétaires comme photos de profil sur leurs réseaux sociaux, afin d'afficher leur prospérité, comme le font certains porteurs de montres Rolex.

D'autres se lancent désormais dans le monde des NFT pour faire partie d'une communauté en ligne. Posséder certains NFT peut ainsi donner accès à des contenus exclusifs et à des événements en direct.

Mais les NFT sont avant tout des investissements permettant à leurs propriétaires d'engranger rapidement des bénéfices en revendant leur titre de propriété. Lors de chaque vente, le créateur initial reçoit des royalties, un redevance qui est en moyenne de 10%.

Charles Morin, cofondateur de Jumy, explique à Euronews que "comme nous pouvons retracer l'histoire complète du jeton à chaque transfert de propriété, les artistes reçoivent de l'argent sur les royalties".

Qu'ils soient motivés par un intérêt financier, l'adhésion à une communauté ou simplement l'amour d'une œuvre d'art, l'avenir du phénomène NFT semble prospère.