EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Face aux pénuries de médicaments, une pharmacienne polonaise témoigne

En partenariat avec The European Commission
Face aux pénuries de médicaments, une pharmacienne polonaise témoigne
Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors que la Commission européenne a proposé une réforme de la législation pharmaceutique européenne pour accélérer la mise à disposition des médicaments après autorisation dans l'UE, les pharmaciens tentent d'expliquer aux malades, les pénuries. En Pologne, l'une d'entre elles témoigne.

Les systèmes de santé de l'Union européenne ne peuvent pas toujours fournir aux patients les médicaments dont ils ont besoin, en raison de pénuries temporaires ou de leur indisponibilité dans un pays donné.

Comment les pharmaciens expliquent-ils ce problème aux patients et consommateurs ? À Varsovie, l'une d'elles, Anna Milczarek-Alwaked, nous fait part de son expérience.

"Un seul fabricant sur lequel tout repose"

"Parfois, les patients deviennent agressifs, ils sont mécontents que je n'aie pas le médicament dont ils ont besoin et ils le montrent clairement," explique la pharmacienne. "Quand ils ont contesté tous mes arguments, je fais toujours la même chose : j'explique qu'il n'y a qu'un seul fabricant des principales substances, un seul fabricant sur lequel tout repose," dit-elle.

"Je leur dis que les médicaments ont des prix différents dans l'Union européenne et dans le monde et que, pour le fabricant, il est toujours plus rentable de vendre les médicaments là où ils seront payés plus cher. Il exporte davantage vers les pays qui ont plus d'argent pour les acheter," fait-elle remarquer.

"Les patients ont parfois, beaucoup de ressentiment"

"Bien sûr, les patients ont parfois, beaucoup de ressentiment, ils me disent qu'ils sont malades chroniques," poursuit Anna Milczarek-Alwaked. "Je leur dis que je n'ai pas ce dont ils ont besoin et ils disent qu'ils n'ont pas la force d'aller dans les autres pharmacies des environs et qu'ils ont vraiment besoin de ce médicament ici et maintenant, je leur répète alors que je ne peux pas commander ce médicament qui leur a été prescrit," expique-t-elle.

Importer les médicaments de l'étranger ? Un problème de coût

"Parfois, j'essaie d'importer des médicaments de l'étranger, de l'Union européenne, mais leur prix est beaucoup plus élevé," fait remarquer la pharmacienne. "Mais si le patient a vraiment besoin de ce médicament, il est prêt à payer n'importe quel prix pour recevoir le traitement," estime-t-elle. 

"Mon offre est très large et je veux que chaque client quitte ma pharmacie avec un médicament," assure-t-elle. 

"Je n'ai pas peur d'écouter leurs critiques, leurs commentaires, le principal problème est le prix, la plupart du temps, le mécontentement qui s'exprime concerne le prix des médicaments," conclut-elle.

Partager cet article