DERNIERE MINUTE

Vidéo

1 200 militaires et policiers ont été envoyés pour sécuriser les villes de Papouasie où se déroulent des émeutes depuis le quatrième jour consécutif. A l'origine des manifestations qui ont dégénéré, notons l'arrestation d'étudiants papous.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.