Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Djakarta envoie l'armée et coupe internet en Papouasie occidentale

Djakarta envoie l'armée et coupe internet en Papouasie occidentale
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les manifestations en Papouasie occidentale sont entrées dans leur quatrième journée. Après des émeutes et des affrontements, le gouvernement indonésien a envoyé des renforts, 1 200 militaires et policiers, et coupé internet. Djakarta veut éviter les appels à la violence et les provocations sur les réseaux sociaux et comptent sécuriser les villes comme Fakfak ou Timika jusqu'au retour à la normale...

Les médias indonésiens ont fait état jusqu'ici de 45 arrestations, des personnes accusées d'avoir incité à manifester et provoqué des dégâts.

A Sorong, la situation a particulièrement dégénéré, et 250 détenus ont pu s'échapper d'une prison à la faveur d'un incendie provoqué par des émeutiers.

Les manifestations et les émeutes ont commencé ce week-end après l'arrestation sur l'île de Java de 43 étudiants papous accusés d'avoir détruit le drapeau indonésien le jour de la fête de l'indépendance du pays. En même temps, toujours à Surabaya, avait eu lieu une manifestation contre la présence des étudiants papous et des injures racistes avaient fusé. Le président indonésien a promis une enquête sur ces incidents, mais cela n'a en rien calmer les esprits.