DERNIERE MINUTE

L'austérité en Grèce va-t-elle tuer le patient malade ?

L'austérité en Grèce va-t-elle tuer le patient malade ?
Taille du texte Aa Aa

La rue grecque est en colère car les coupes budgétaires et les hausses d’impôts se poursuivent.

Beaucoup pensent que l’austérité imposée par la troïka Union européenne/Banque centrale européenne/Fonds monétaire international aggrave la récession en Grèce ce qui oblige le gouvernement à baisser retraites et salaires afin de pouvoir obtenir la nouvelle tranche de 8 milliards d’euros d’aides.

Sans cet argent, le gouvernement grec se retrouvera bientôt à sec, ce qui pourrait aggraver la crise financière mondiale.

Dans le même temps, les Allemands se sont retournés contre la chancelière Angela Merkel dans les dernières élections locales alors qu’elle approuve de nouveaus plans d’aide.

La Finlande, elle, demande de nouvelles assurances pour de futur prêts à la Grèce ou à d’autres pays.

Cherchant à désamorcer la situation, l’Union européenne préconise, pour assurer la responsabilité fiscale, six mesures parmi lesquelles des amendes, des sanctions et la mise place d’euro-obligations.

Certains disent que l’Union a trop tardé pour faire un pas vers la gouvernance économique. D’autres craignent que l’on fasse un pas de trop vers un super Etat européen et préfèrent donc que la Grèce fasse défaut.

Dans cette édition de The Network, ici à Bruxelles au Parlement européen, la député européenne grecque Maria Eleni Koppa, membre du comité des Affaires étrangères et dont le parti (PASOK) est à la tête du gouvernement à Athènes.

Depuis Helsinki, Alex Tubb, ministre finlandais aux Affaires européennes. Il dit que ce sont les marchés financiers et non pas l’Union européenne qui force à la Grèce à faire des changements structurels.

Et également ici à Bruxelles, Carsten Brzeski, analyste chez ING, qui estime que le fait que la BCE achète moins d’obligations d’Etat, montre à quel point la banque centrale européenne est réticente à intervenir à une plus grande échelle.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.