DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Monaco : Hélène Pastor est décédée des suites de ses blessures par balles

Monaco : Hélène Pastor est décédée des suites de ses blessures par balles
Taille du texte Aa Aa

Hélène Pastor, richissime femme d’affaires monégasque qui avait été très grièvement blessée le 6 mai par un tireur embusqué à Nice, est décédée ce mercredi vers 6h00 à l’hôpital Saint-Roch de Nice, a indiqué une source proche du dossier.

Mme Pastor, 77 ans, avait été prise pour cible par un homme, muni semble-t-il d’un fusil de chasse à canon scié, qui avait fait feu à deux reprises à travers les vitres de son véhicule avant de prendre la fuite en compagnie d’un complice.

Son chauffeur, Mohamed Darwich, 64 ans, également blessé par balles, avait succombé à ses blessures le 10 mai. L’autopsie avait confirmé qu’il avait été touché au niveau de plusieurs organes vitaux d’une gerbe de plombs.

Le parquet de Marseille a ouvert mardi une information judiciaire sur la “tentative” d’assassinat de la femme d’affaires monégasque, qui devrait désormais être requalifiée en assassinat.

“Nous avons ouvert une information judiciaire pour tentative d’assassinat en bande organisée, assassinat en bande organisée et association de malfaiteurs en vue de commettre ces crimes”, avait indiqué le procureur adjoint de Marseille, Catherine Alexandre.

L’enquête, confiée à la direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ), est instruite par la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Marseille, experte en criminalité organisée. Elle s’appuie notamment sur une douzaine de témoins présents sur les lieux et des images de vidéosurveillance.

Hélène Pastor était l’une des héritières d’un empire monégasque de bâtisseurs, fondé par son grand-père italien Jean-Baptiste, issu d’une famille pauvre de Ligurie, et développé ensuite par son père, Gildo. La famille a largement façonné le paysage de la principauté, en bâtissant des immeubles d’habitation et des bureaux au fil des décennies, tout en gardant la propriété extrêmement lucrative de ses constructions.

Dans une affaire jugée très annexe à l’enquête en cours, un maître-chanteur présumé, qui avait appelé à plusieurs reprises la famille Pastor, a été placé la semaine dernière en détention provisoire aux Baumettes et doit être jugé le 13 juin, les magistrats ayant ordonné une expertise psychiatrique. L’homme prétendait connaître des informations sur le commanditaire et souhaitait les échanger contre d’importantes sommes d’argent.

_AFP _