DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L’offensive Nivelle

L’offensive Nivelle
Taille du texte Aa Aa

16 avril 1917

L’offensive Nivelle est une opération conjointe menée par l’Angleterre et la France sur le front occidental du 16 avril au 9 mai 1917. Son objectif est de rompre la ligne de front ennemi et de rapidement pénétrer en Allemagne pour mettre fin à la guerre. Robert Nivelle, le concepteur de l’opération, prévoit que l’offensive devrait permettre aux Alliés de percer les lignes allemandes en l’espace de 48 heures.

Pour la troisième armée française à Saint-Quentin et les première, troisième et cinquième armées britanniques à Arras, le plan consiste à s’emparer des hauteurs du Chemin des Dames (département de l’Aisne) et à détourner les forces allemandes des autres fronts français. Ensuite les Français doivent lancer leur offensive principale sur la crête du Chemin des Dames. La dernière étape du plan prévoit que les troupes françaises et britanniques, après avoir percé la ligne de front, avancent vers la frontière allemande puis vers l’intérieur du pays.

L’offensive atteint l’objectif de percer la frontière allemande et de pénétrer sur le territoire ennemi même si elle ne mène pas à la victoire finale. Lors des combats Britanniques et Français subissent d’importantes pertes : 160 000 victimes du côté britannique tandis que la France compte 28 000 morts et 118 000 blessés. Cela a un effet terrible sur le moral des Français et conduit à la mutinerie des soldats. Après l’offensive Nivelle, 21 000 soldats français désertent et des révoltes ont lieu dans 21 bataillons.

Suite à cet échec, le général Nivelle est démis de son commandement et remplacé par le général Pétain, qui fait fusiller entre 40 et 60 mutins. Il améliore les conditions de vie dans les tranchées afin d’augmenter le moral de ses troupes. L’offensive Nivelle a un énorme impact sur l’armée française : désormais elle défend ses positions au lieu d’aller à l’attaque.