EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

François Hollande : ''Ce sont nos héros''

François Hollande : ''Ce sont nos héros''
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le président français a rendu hommage aux victimes de l'attaque contre Charlie Hebdo et lancé un appel à l'unité nationale.

PUBLICITÉ

‘‘La France a été attaquée dans son cœur’‘, a déclaré François Hollande ce soir après l’attaque contre le journal satirique Charlie Hebdo. Le président français, qui s’exprimait depuis l‘Élysée, a rendu hommage aux victimes, des policiers et des journalistes, parmi lesquels des ‘‘dessinateurs de grand talent’‘ qui avaient marqué ‘‘des générations de Français’‘. La France continuera à défendre, en leur nom, le message de liberté qu’ils véhiculaient ; ce sont nos héros a déclaré en substance le président de la République.

Car pour François Hollande, c’est la République et ses idéaux de justice, de paix et de liberté qui a été visée. ‘‘La liberté sera toujours plus forte que la barbarie’‘ a-t-il martelé avant de lancer un appel à l’unité nationale et au rassemblement. ‘‘La France a toujours su vaincre ses ennemis quand elle a fait bloc autour de ses valeurs.’‘

Le président français a décrété trois jours de deuil national durant lesquels les drapeaux seront mis en berne.
Il a également indiqué que tout serait fait pour arrêter les auteurs de cette ‘‘infamie’‘ afin qu’ils soient ‘‘punis très sévèrement.’‘

Hommage à "Charlie Hebdo"

(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = "//connect.facebook.net/en_GB/all.js#xfbml=1"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, 'script', 'facebook-jssdk'));Post by euronews.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

The Cube : François Hollande piégé par des internautes russes grâce au deep fake

Caricatures de Charlie Hebdo : protestations près de l’ambassade de France à Téhéran

Iran : un millier de manifestants à Lyon en soutien à la contestation