Ukraine : après le bain de sang à Marioupol, Moscou est sous pression

Ukraine : après le bain de sang à Marioupol, Moscou est sous pression
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La chancelière allemande Angela Merkel somme le chef du Kremlin Vladimir Poutine d’“empêcher une nouvelle escalade” de la violence, tandis que le

PUBLICITÉ

La chancelière allemande Angela Merkel somme le chef du Kremlin Vladimir Poutine d’“empêcher une nouvelle escalade” de la violence, tandis que le président Obama, depuis l’Inde où il est en visite, dit vouloir examiner toutes les options possibles, en dehors de l’intervention militaire, pour accroître la pression sur Moscou.

Le Kremlin est ainsi dans le collimateur des puissances occidentales, alors que l’est du pays vient de connaître ses combats les plus violents depuis l‘été, entre forces ukrainiennes et rebelles séparatistes.
Ce samedi, l’offensive des pro-russes sur Marioupol, ville portuaire stratégique, a été dévastatrice, faisant au moins 30 morts parmi les civils et 90 blessés

Le ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, a imputé ces violences aux attaques « permanentes » de l’armée ukrainienne contre des « localités peuplées ».

Le Conseil de sécurité de l’ONU se réunira ce lundi en début de soirée pour discuter de la situation en Ukraine.

Il s’agit de la 28ème session de ce genre consacrée au conflit. Jusque-là, aucune de ces réunions, où s’opposent Russes et occidentaux, n’a permis d’aboutir à une décision.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No comment : des missiles russes frappent Tchernihiv en Ukraine, faisant 17 morts

Guerre en Ukraine : Kyiv demande de nouvelles armes et munitions à ses alliés occidentaux

Comment Valeriia, une Ukrainienne de 17 ans, a échappé à un camp de rééducation russe