Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Plus aucun malade soigné pour Ebola au Libéria

Plus aucun malade soigné pour Ebola au Libéria
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le Liberia ne compte plus aucun malade d’Ebola dans ses centres de traitement. Pour la première fois depuis mai 2014, aucun nouveau cas n’a été enregistré dans le pays la semaine dernière.

Les écoles ont officiellement rouvert leurs portes en début de semaine, après sept mois de fermeture. Pendant ce temps, près d’un million d‘élèves ont suivi les enseignements à la radio.

Le Libéria, libre d’Ebola, mais les spécialistes mettent en garde : “Pour moi, c’est le moment le plus dangereux, le plus critique pendant une épidémie parce que le nombre de cas ne fait que diminuer jour après jour, et les gens commencent à baisser la garde, et c’est à ce moment-là qu’arrivent les accidents” estime Ivan Quentin, expert en assainissement des eaux pour Médecins Sans Frontières.

Avant le Libéria, le Sénégal, le Nigéria et le Mali sont déjà parvenus à enrayer l‘épidémie sur leurs territoires, mais ils ont été beaucoup moins touchés.

En Sierra Leone et en Guinée, le nombre de nouveaux cas détectés chaque semaine est actuellement en hausse.

La Sierra Leone est le pays le plus touché, aussi économiquement.

Le gouvernement a rétabli des restrictions de mouvement levées en janvier afin de favoriser le redressement. Aucun bateau ne peut prendre la mer ni accoster entre 18 heures et 7 heures du matin, les activités maritimes étant perçues comme le nouveau vecteur du virus.