La situation s'est largement envenimée dans l'est de l'Ukraine

La situation s'est largement envenimée dans l'est de l'Ukraine
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des combats à l'arme lourde ont fait vingt-cinq morts

PUBLICITÉ

Ce sont les combats les plus violents dans l’est de l’Ukraine depuis des mois. Séparatistes pro-russes et soldats ukrainiens – que l’on voit à l’image – se sont affrontés à l’arme lourde toute la journée de jeudi.

Plusieurs morts sont à déplorer des deux côtés, les pertes étant plus lourdes côté rebelle.

Une situation qui s’envenime sévèrement, comme le confirme l’OSCE :

“Nous n’avons pas pu nous rendre tout près des combats, explique Michael Bociurkiw, porte-parole de l’OSCE, mais nous pouvons dire qu’ils sont intenses. Le point principal c’est que les accords de Minsk ont été rompus, qu’il s’agit de violations claires du cessez-le-feu, en termes de mouvement de troupes et d’utilisation d’armes lourdes”.

Le Conseil de sécurité des Nations unies doit se réunir aujourd’hui pour évoquer la situation, alors le président ukrainien a fait monter la pression.

“La guerre n’est pas notre choix. Et mon plan de paix présenté ici il y a un an formait la base des accords de Minsk. Il n’y a pas d’alternative à ce document qui a été accepté par le monde entier”.

Notre correspondante sur place, Maria Korenyuk :
“Selon Petro Porochenko, l’Ukraine va ouvrir un dialogue politique avec le Donbass dès que les élections locales auront eu lieu, normalement le 28 octobre. Mais la reconstruction de la région et la restauration de liens économiques ne se fera qu’après que l’Ukraine ait regagné le contrôle absolu de ses frontières extérieures”.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La flambée de violences en Ukraine attise les craintes d'une reprise généralisée des combats

La nouvelle loi ukrainienne sur la mobilisation est entrée en vigueur

Kharkiv et Odessa visées par des frappes russes, la Crimée occupée ciblée par les Ukrainiens