Les migrants de Vintimille célèbrent le ramadan dans l'espoir d'une vie meilleure

Les migrants de Vintimille célèbrent le ramadan dans l'espoir d'une vie meilleure
Par Julien Pavy avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Prier sur des rochers, en bord de mer… Comme des millions de musulmans dans le monde, les migrants de Vintimille célèbrent eux aussi depuis hier le

On prie notre Dieu pour qu'il améliore notre situation.

Prier sur des rochers, en bord de mer… Comme des millions de musulmans dans le monde, les migrants de Vintimille célèbrent eux aussi depuis hier le ramadan, le mois le mois sacré de l’Islam. Originaires pour la plupart de la Corne de l’Afrique, ces hommes campent depuis plusieurs jours près de la frontière franco-italienne, dans l’espoir de rejoindre la France et les pays du nord de l’Europe. Par la prière, ils espèrent réussir leur quête d’une vie meilleure.

“Tout est très difficile dans mon pays, y compris de manger’‘, explique ce jeune migrant du Darfour. Pendant ce mois du ramadan, on prie notre Dieu pour qu’il améliore notre situation.’‘

Pour l’heure, les migrants de Vintimille restent bloqués à la frontière. La police française a renforcé ses contrôles dans les gares de Menton et Nice. Tout clandestin, ayant réussi à passer, est immédiatement refoulé et remis aux autorités italiennes. La France se retranche derrière le droit européen qui stipule que tout demandeur d’asile doit déposer sa demande dans le pays d’entrée en Europe, en l’occurrence ici l’Italie.
Rome dénonce l’hypocrisie et le manque de solidarité de ses partenaires. La question des migrants sera abordée fin juin à Bruxelles lors du sommet des chefs d’Etat de l’Union.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Matteo Messina Denaro, parrain de la mafia sicilienne, est mort

La Sicile face aux flammes

L'Italie exige 5 000 euros des migrants déboutés pour éviter la rétention