EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Grèce : la pression monte avant les nouvelles propositions de réformes

Grèce : la pression monte avant les nouvelles propositions de réformes
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Grèce retient son souffle alors que son gouvernement doit présenter dans les heures qui viennent ses nouvelles propositions de réformes. Le

PUBLICITÉ

La Grèce retient son souffle alors que son gouvernement doit présenter dans les heures qui viennent ses nouvelles propositions de réformes. Le Premier ministre Alexis Tsipras a reçu ce jeudi plusieurs responsables de l’opposition ainsi que des ministres.

La plupart arborent un optimisme à toute épreuve à l’image du ministre de la défense. “Tout va très bien, a confié Panos Kammenos. Personne n’a à s’inquiéter. Tout se passera bien. Très bientôt, ça ira mieux.” A un journaliste qui lui demandait s’il y aurait finalement un accord, il a répondu : ““Oui, nous y arriverons.”

Si la Grèce parvient à convaincre ses créanciers, ce sera sur un plan de réformes très strict. Autrement dit, Alexis Tsipras pourrait bien manger son chapeau, après la victoire du non au référendum. C’est ce qu’estime l’analyste Jason Manolopoulos. “Tsipras avait déjà donné son accord au programme Juncker de 8 milliards d’euros, rappelle-t-il. Et maintenant, nous parlons probablement de 12 à 15 milliards d’euros de mesures additionnelles en tenant compte du fait que la situation économique s’est encore détériorée avec le contrôle des capitaux.”

La directrice générale du FMI Christine Lagarde a compliqué la donne mercredi en évoquant “la nécessité d’une restructuration de la dette grecque”: http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/pour-christine-lagarde-une-restructuration-de-la-dette-grecque-est-necessaire_1697445.html. Mais pour la chancelière allemande Angela Merkel, il n’en est pas question. “J’ai dit qu’“une décote classique est hors de question pour moi”:http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2015/07/09/97002-20150709FILWWW00140-dette-grecque-merkel-contre-la-decote-classique.php et cela n’a pas changé entre hier et aujourd’hui” a-t-elle déclaré ce jeudi, lors d’une visite en Bosnie.

La Grèce a promis de soumettre ses propositions d’ici vendredi matin pour laisser à ses partenaires européens le temps de les examiner avant le sommet extraordinaire de dimanche à Bruxelles.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les Grecs partagés entre l'espoir et la peur de l'avenir

Élections Européennes : sur l'île de Milos en Grèce on s'apprête à voter sans grande passion

Les Grecs à la recherche de l'électricité la moins chère