EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Tsipras doit désormais affronter la fronde de son camp

Tsipras doit désormais affronter la fronde de son camp
Tous droits réservés 
Par Pierre Assémat avec BUREAU D'ATHèNES, AFP ET REUTERS
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Premier ministre grec doit désormais faire le ménage dans les rangs de son parti et mettre de côté les frondeurs opposés aux réformes douloureuses qu'il a dû consentir.

PUBLICITÉ

Après avoir décroché un accord à Bruxelles, Alexis Tsipras doit affronter ses partenaires à Athènes. Ainsi, le Premier ministre va devoir mettre de côté les frondeurs de son parti, ceux qui sont opposés aux réformes douloureuses. Vendredi déjà, 17 députés de Syriza avaient fait défection obligeant le chef du gouvernement à s’appuyer sur l’opposition.

Charalambos Gotsis, analyste économique :
“Cet accord représente plus de récession pour la Grèce, et des revenus plus bas pour les citoyens et ceux qui ont soutenu Syriza vont en ressentir les effets. Le Premier ministre a essayé d‘éviter ça à Bruxelles, mais n’a pas vraiment réussi.”

Angelos Koveos, analyste politique :
“Cet accord pourrait bien provoquer ce que j’appellerai le Big Bang du système politique grec, mais je sens que monsieur Tsipras devrait pouvoir bien réussir à traverser la tempête avec l’aide de l’opposition.”

S’attaquer aux conséquences de cette révolte fournira un signal clair du degré de détermination de Tsipras à faire passer l’addition, une volonté qui pourrait aussi, à court terme, lui coûter son poste…

Stamatis Giannisis, euronews, Athènes :
Plutôt que de résoudre ses problèmes politiques, l’accord qu’Alexis Tsipras a réussi à décrocher à Bruxelles les a plutôt multipliés. Et le plus jeune Premier ministre de l’histoire de la Grèce moderne court sérieusement le risque de devenir celui au mandat le plus court.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Grèce : Stefanos Kasselakis, un ancien banquier de Goldman Sachs à la tête de Syriza

Après l'austérité, la Grèce renoue avec un croissance soutenue, favorisée notamment par le tourisme

Législatives en Grèce : la droite de Kyriakos Mitsotakis largement en tête