EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Ebola : baisse vertigineuse d'enregistrement des nouveaux-nés au Liberia

Ebola : baisse vertigineuse d'enregistrement des nouveaux-nés au Liberia
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des milliers d’enfants n’ont pas été enregistrés officiellement au Liberia pendant l‘épidémie d’Ebola. Ils seraient 70 000 dans ce cas, selon

PUBLICITÉ

Des milliers d’enfants n’ont pas été enregistrés officiellement au Liberia pendant l‘épidémie d’Ebola. Ils seraient 70 000 dans ce cas, selon l’UNICEF qui craint que certains ne soient vendus à des trafiquants d’enfants ou n’aient pas accès aux services de santé de base. Les enregistrements ont baissé de 40 % par rapport à 2013 à cause des fermetures de maternité due à l’infection des personnels de santé par le virus précise l’UNICEF.

Veronica, une résidente du comté de Bong à plus de 100 km de la capitale Monrovia, soulignait récemment que l’absence d’enregistrement officiel complique la vie d’une mère. “On va vous dire que vous ne pouvez pas aller à l’hôpital pour un traitement parce que vous ne savez pas quand votre enfant est né”.

Le nombre de 70 000 enfants sans acte officiel provient d’une estimation du gouvernement du Libéria où l‘épidémie d’Ebola, qui avait pris de l’ampleur en 2014, a fait des milliers de morts. Selon l’UNICEF, aucune donnée ne montre que l‘épidémie avait entraîné une baisse des naissances.

Avec AFP et Reuters

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Au carnaval de Rio, l'hommage à la culture yanomamie

La ville de Port-Soudan confrontée à une épidémie de choléra

[No Comment] En Chine, l'hôpital de Shanghai surchargé par les cas de Covid-19