PUBLICITÉ

Liban : des milliers de personnes réclament la démission du gouvernement

Liban : des milliers de personnes réclament la démission du gouvernement
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La police a eu recours hier soir à Beyrouth aux canons à eau, aux gaz lacrymogènes et à des tirs de sommation pour tenter de disperser la plus grande

PUBLICITÉ

La police a eu recours hier soir à Beyrouth aux canons à eau, aux gaz lacrymogènes et à des tirs de sommation pour tenter de disperser la plus grande manifestation anti-pouvoir depuis des mois. Elle était organisée par le mouvement “Vous puez”.

En cause, la mauvaise gestion de la crise des ordures dans le pays qui encombrent les rues depuis des semaines et des accusations de corruption.

Entre une quinzaine et une quarantaine de personnes ont été blessées lors de violents accrochages durant la manifestation d’hier selon différentes sources policières ou venant de la Croix-Rouge locale.

La crise des ordures intervient alors que le gouvernement libanais est particulièrement affaibli depuis la guerre civile en Syrie qui exacerbe les tensions intercommunautaires au Pays du Cèdre.

#Liban : HRW dénonce la répression brutale d’une manifestation à #Beyrouthhttp://t.co/dhq3kE7H4e#droitdemanifesterpic.twitter.com/nLYyEay5ZW

— HRW en français (@hrw_fr) 22 Août 2015

Crise des déchets : les forces de l'ordre aspergent d'eau les manifestants #Libanhttp://t.co/wb56WLaMfrpic.twitter.com/WttOLh43yE

— L'Orient-Le Jour (@LOrientLeJour) 22 Août 2015

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Frappe israélienne au Liban : le Hamas dénonce "l'assassinat" du n°2 de l'organisation

Le Liban commémore l'explosion au port de Beyrouth sans grand espoir de justice

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron se rend dans l'archipel français