Réactions frileuses à Ankara après l'annonce de législatives anticipées

Réactions frileuses à Ankara après l'annonce de législatives anticipées
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Turquie se prépare à de nouvelles élections. Ce lundi soir, le président islamo-conservateur turc Recep Tayyip Erdogan a formellement convoqué des

PUBLICITÉ

La Turquie se prépare à de nouvelles élections. Ce lundi soir, le président islamo-conservateur turc Recep Tayyip Erdogan a formellement convoqué des législatives anticipées, son parti l’AKP n’ayant pas réussi à trouver de partenaire pour gouverner depuis qu’il a perdu début juin, la majorité absolue qu’il détenait au parlement.

Au lendemain de cette annonce, dans les rues d’Ankara, certains se montrent sceptiques. “Je suis pessimiste sur les résultats des prochaines élections, je ne crois pas que leur issue changera quelque chose, estime un habitant. “Je pense qu’on va être encore plus dans l’incertitude, ce n’est pas la bonne décision,” poursuit-il. “Je pense que cette fois, ils vont revenir à la raison, espère un autre, “ce ne sera pas facile ; maintenant, ils vont voir ce que cela coûte de ne pas former de gouvernement de coalition, ils vont trouver un terrain d’entente et travailler ensemble pour la Turquie.”

En attendant ces élections qui pourraient se tenir le premier novembre, la Constitution prévoit la formation d’un gouvernement de transition avec tous les partis représentés au Parlement. L’opposition a déjà exclu d’y participer sauf le Parti prokurde de la démocratie des peuples (HDP).

Avec AFP et Reuters

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Antony Blinken en Turquie, dans un contexte de tensions entre Ankara et Washington

Guerre à Gaza : Antony Blinken en Turquie pour tenter d'apaiser la colère d'Ankara

La Suède bientôt dans l'OTAN ? Recep Tayyip Erdogan a signé, le parlement turc doit encore ratifier