EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Bousculade à la Mecque : l'Iran envisage des poursuites contre l'Arabie Saoudite

Bousculade à la Mecque : l'Iran envisage des poursuites contre l'Arabie Saoudite
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En plus des habituels slogans hostiles à Israël et aux Etats-Unis, ces Iraniens manifestent leur colère contre l’Arabie Saoudite. C‘était ce vendredi

PUBLICITÉ

En plus des habituels slogans hostiles à Israël et aux Etats-Unis, ces Iraniens manifestent leur colère contre l’Arabie Saoudite. C‘était ce vendredi à Téhéran et dans plusieurs villes du pays. Ils accusent les autorités saoudiennes d’avoir failli dans l’organisation du Hajj.
Ce grand pèlerinage organisé à La Mecque a viré au drame ce jeudi, avec une bousculade qui a fait près de 800 morts. Parmi eux, de nombreux Iraniens.

> Le dernier bilan (769 morts)

L’Iran dénonce un manque de coopération de la part de l’Arabie Saoudite et envisage désormais d’engager des poursuites judiciaires. C’est ce qu’a annoncé ce samedi le procureur général iranien Seyed Ebrahim Raisi. “Nous allons demander aux tribunaux d’ouvrir des procès contre les Saoudiens pour leur crime contre les pèlerins”, a-t-il déclaré.

Depuis New York, le président iranien a appelé à une enquête sur les causes de cette bousculade (voir ici).

Certains témoins ont mis en avant la mauvaise gestion par les forces de sécurité du flux des fidèles.

Autre point de vue, celui du grand mufti d’Arabie Saoudite, cheikh Abdel Aziz al-Cheikh, qui a invoqué “le sort” et “le destin” pour expliquer le drame, estimant ainsi que les autorités saoudiennes n‘étaient pas responsables.

- avec agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

769 morts à la Mecque : le grand mufti dédouane les responsables du hajj

Plus de 1 300 morts lors du pèlerinage du Hadj, cette année, en Arabie saoudite

À la Mecque, les pèlerins procèdent à la "lapidation de Satan"