EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

François à New York : "Pape-star" et "pape du peuple"

François à New York : "Pape-star" et "pape du peuple"
Tous droits réservés 
Par Olivier Peguy avec Agences
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le pape a terminé son séjour new-yorkais avec une messe géante au Madison Square Garden. Dans le temple du show-biz, François a évoqué les laissés-pour-compte des grandes villes.

PUBLICITÉ

Ce n’est pas ce qu’il recherche, n’empêche, le pape François a eu droit à un accueil de superstar à New York. Pour preuve, son passage ce vendredi soir au Madison square Garden.
Les vedettes qui chauffent la salle (Jennifer Hudson), les télé en direct, l’arrivée sous les applaudissements, les standing ovations…

Mais le souverain pontife n’est pas là pour assurer le spectacle. Il est là pour célébrer une messe.

Dans son homélie, fidèle à son habitude, il a parlé des laissés-pour-compte, les petites gens des grandes villes modernes.
Il cite pêle-mêle “les étrangers, les enfants privés d‘école, les gens privés d’assurance maladie, les sans-abris, les vieillards abandonnés à leur sort”… Et d’appeler les New Yorkais à aller à la rencontre de ces personnes, à “sortir sans peur”, pour “rencontrer les autres là où ils sont vraiment”.

Des puissants à l’ONU aux immigrés de Harlem

Dans cette mégapole qu’il visitait pour la première fois, le souverain pontife s’est employé à joindre le geste à la parole : ainsi ce déplacement à Harlem pour rencontrer des enfants et des familles d’immigrés. La veille à Washington, il était allé aux devants de sans-abris. Et dimanche, il compte rendre visite à des détenus d’une prison de Philadelphie.

Plus tôt dans la journée, il s’est rendu au mémorial des attentats du 11-Septembre pour participer à une rencontre inter-religieuse.

Un peu plus tôt encore, il était au siège des Nations Unies pour interpeller les dirigeants du monde sur la défense de l’environnement ou encore le droit à l‘éducation (voir ici).

“C’est le pape du peuple, dit de lui une New Yorkaise non catholique. Il s’adresse à tout le monde”.

Pour aller plus loin :

> “Le pape aux États-Unis, une visite marquée par des discours très attendus” : article paru dans La Croix, à lire ici

> “Un pape de gauche ? Non, un style américain !” : article paru dans La Vie, à lire ici

> Le programme complet du voyage du pape aux Etats-Unis, à consulter ici

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Affaire Stormy Daniels : Donald Trump reconnu coupable de toutes les accusations

New York touché par un séisme de magnitude 4,8

Les Daft Punk entrent chez Madame Tussauds à New York