PUBLICITÉ

Sotchi : l'héritage olympique laisse à désirer...

Sotchi : l'héritage olympique laisse à désirer...
Tous droits réservés 
Par Vincent Ménard avec Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Qu’il semble loin le faste des Jeux olympiques de Sotchi, les plus chers de l’Histoire. Les autorités russes auraient dépensé près de 50 milliards

PUBLICITÉ

Qu’il semble loin le faste des Jeux olympiques de Sotchi, les plus chers de l’Histoire.

Les autorités russes auraient dépensé près de 50 milliards d’euros pour équiper la cité balnéaire de la Mer Noire de toutes les infrastructures nécessaires.

Mais un an et demi après les Jeux, les appartements construits pour accueillir les volontaires et les représentants des médias sont dans un triste état.

Galina Golubtsova va habiter l’ex-village olympique : “Le sèche-serviettes a été volé, et c’est le cas pour tout le reste ici. Les sèches-serviettes, les radiateurs et les lavabos ont été emportés”.

A en croire cette future résidente, les pilleurs ne sont pas les seuls responsables de ce fiasco.

Galina Golubtsova : “Je suis venue en juin 2014 et je leur ai dit : “quand il y aura l’eau et l‘électricité, je m’installerais ici”. Mais il a fallu attendre mars 2015 pour que l’administration fasse les branchements”.

Comme Athènes auparavant, Sotchi n’a donc pas échappé au syndrome des “éléphants blancs”, ces équipements bâtis pour servir d‘écrin durant la quinzaine olympique et laissés ensuite à l’abandon.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Foot : le retour des équipes russes de jeunes fait resurgir les boycotts

Mondial 2022 : la Croatie bat le Japon et se qualifie pour les quarts de finale

Elena Rybakina sacrée à Wimbledon