Israël : les attaques sèment la panique, un Érythréen tué par erreur

Israël : les attaques sèment la panique, un Érythréen tué par erreur
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L’armée israélienne renforce sa présence aux portes de la vieille ville de Jérusalem. Malgré les tensions, le Premier ministre israélien Benjamin

PUBLICITÉ

L’armée israélienne renforce sa présence aux portes de la vieille ville de Jérusalem.

Malgré les tensions, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a décidé d’arrêter la construction d’un mur de béton provisoire qui devait séparer un quartier palestinien d’un quartier juif de Jérusalem.

Dimanche soir, un Arabe israélien a tué un soldat de 19 ans avant d’ouvrir le feu sur la foule d’une gare routière de Beersheba, dans le sud du pays.

Le tireur a ensuite été abattu, mais dans la confusion un Érythréen de 26 ans a été touché par une balle perdue avant d‘être roué de coups par la foule qui le confondait avec l’assaillant.

L’homme a ensuite succombé à ses blessures. La police israélienne recherche ceux qui lui ont porté des coups.

Les attaques isolées contre des Juifs ont semé la peur chez les Israéliens.

L’appel du maire de Jérusalem à porter une arme a été entendu par certains habitants de la ville qui sortent désormais armés dans la rue.

Le secrétaire d‘État américain John Kerry a réclamé la fin des violences et appelé les deux camps à la retenue au moment où les autorités palestiniennes semblent impuissantes à calmer la colère de la jeunesse de Cisjordanie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Israël et ses barrières de séparation

Attaque de l’Iran contre Israël : Israël affirme avoir intercepté 99 % des drones iraniens

Aide humanitaire : selon l'ONU, Gaza est en pénurie extrême de nourriture et d'eau